Comment déclarer les gains perçus sur la plateforme Twitch ?

0

Il y a certains métiers et certaines plateformes, telles que Twitch, que 2020 et 2021 n’ont pas empêché de progresser, bien au contraire. Des secteurs tels que le numérique, l’audiovisuel virtuel ou encore le streaming, par exemple, ont conforté leur position grandissante. Les streamers se font plus nombreux, ils s’essayent aux diffusions de parties de casino ou à des gameplays entiers. Mais que faire des revenus qu’ils amassent sur Twitch ?

Sommaire

Du casino au jeu vidéo, le streaming sur Twitch s’impose

L’année 2020 a énormément profité à certains réseaux et plateformes virtuelles. D’un côté, TikTok a réalisé une expansion phénoménale, avec une croissance française, notamment, très importante. Cela, malgré des frayeurs du côté de la Chine sur le blocage de l’application. Un autre réseau qui s’est fait une place confortable dans les croissances de 2020 en France, c’est Twitch. Ce site internet, disponible sur toutes les plateformes, a su conquérir les habitudes françaises.

Les chiffres sont explicites. Pour un total de visionnages de 2,8 milliards d’heures en 2019, le premier trimestre de 2020 en affichait déjà près de 3 milliards. Des domaines, plus que d’autres, semblent en prime attirer les foules. Le streaming de jeux de tirs à la première personne, souvent, continue de rassembler le plus grand nombre de visiteurs. Pourtant, une autre catégorie se démarque des premiers résultats, qui sont tous axés jeux vidéo. Le casino en ligne.

Ce concept, encore illégal en France, attire de nombreux viewers. Justement, parce que cela permet de profiter d’une partie de poker, par exemple, en tant que simple spectateur. Outre-Atlantique, notamment, le casino est particulièrement populaire. De nombreuses interfaces permettent aux canadiens, par exemple, de jouer au black jack comme à la roulette russe sur un casino en ligne. Depuis Twitch, les viewers français peuvent ainsi suivre, entre autres, les mises et les coups décidés par les joueurs de l’autre côté de l’océan.

Faut-il déclarer les gains perçus sur Twitch ?

Entre l’essor de cette plateforme et le temps passé chez soi, de nombreux individus ont alors voulu s’essayer à la diffusion de contenus en direct. Beaucoup s’y sont lancés, toutefois, sans trop savoir ce qu’il en était de la légalité et de la fiscalité de cette opération. Comme aux débuts du Youtube français, certaines estimations de gains donnent des espoirs de bien compléter son salaire. Qu’en est-il réellement, une fois la réalité de la fiscalité passée par là ? Est-ce véritablement possible de faire un revenu sur des gains Twitch ?

Avant toute chose, c’est sans équivoque, les gains doivent bel et bien être déclarés. Cela, depuis le premier euro gagné. Plusieurs prélèvements pourront alors s’imposer. D’une part, l’impôt sur le revenu, qui sera prélevé selon les modalités de déclaration des gains. D’autre part, les prélèvements sociaux, qui s’élèvent dans tous les cas au taux de 17,2 %. Afin de déclarer les gains perçus sur Twitch, il y a trois possibilités :

  • la déclaration sera faite sous statut d’entrepreneur ;
  • les revenus sont déclarés en tant que micro entrepreneur ;
  • tous les gains seront taxés comme bénéfices non commerciaux (BNC).

À savoir, les revenus ici correspondent bel et bien aux gains directs perçus par Twitch. Cela correspond aux subs, aux dons des viewers (aussi appelés bits) ou encore aux pubs sur la chaîne Twitch. Dans le cas où le streamer effectuerait des affiliations, des partenariats ou qu’il gagne, par exemple suite à une victoire au poker, des gains supplémentaires, ces euros seront aussi à déclarer selon la procédure appropriée.

Revenus Twitch : comment se passe la déclaration ?

Que le streamer diffuse des jeux vidéos ou des parties de poker en ligne, peu importe : les revenus se déclarent. Toutefois, peu sont les internautes qui s’adonnent à 100 % à la pratique du streaming comme revenu principal. Souvent, les gains effectués sur la plateforme viennent en complément d’une activité première.

Comment déclarer des revenus en BNC ?

Dans le cas où cette utilisation ne se ferait pas à des fins professionnelles, les revenus perçus se déclareront comme bénéfices non commerciaux. Ainsi, en remplissant la déclaration d’impôt, c’est sous cette catégorie qu’il faudra les inscrire.

À savoir, c’est le cumul de tous les revenus catégoriels qui permettent de constituer l’assiette qui sera taxée. Cette dernière est imposée selon des taux définis par tranche de revenus. Afin de savoir dans quelle assiette taxable le contribuable se situe, une fois les gains Twitch ajoutés, il faut évaluer le montant de ces derniers. Un abattement peut être proposé. Il constitue une estimation des charges nécessaires pour gagner ces revenus. Ainsi :

  • si les gains Twitch sont inférieurs à 70 000 € sur l’année, il faut retirer 34 % du montant brut avant de les ajouter à l’assiette taxable ;
  • autrement, s’ils sont supérieurs à cette somme, aucun abattement n’est effectué, la somme s’ajoute tel quelle.

Entrepreneurs, auto-entrepreneurs : quelle fiscalité pour Twitch ?

Il y a également un autre dispositif pour déclarer les revenus Twitch. Cela se pose dans les cas rares où les gains sont associés à une activité professionnelle principale. Ainsi, l’internaute dispose d’un statut d’entrepreneur ou de micro entrepreneurs. Dans le premier cas, les gains sont déclarés en tant que salaires, à l’instar d’autres revenus.

Les gains suivent le barème de l’impôt sur le revenu, après avoir bénéficié du BNC professionnel, soit de l’abattement de 34 %. Par contre, les cotisations sociales seront plus importantes. Si le streamer est micro-entrepreneur, le taux d’imposition des revenus Twitch est de 23,7 % du chiffre d’affaires. La question financière est donc à bien envisager avant de se lancer dans l’aventure Twitch, casino et jeux vidéo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici