Cryptomonnaies : leurs valeurs chutent durant ce mercredi noir

0

Cela fait plusieurs mois que les cryptomonnaies font parler d’elles. Leurs cours n’arrêtaient pas de monter et le Bitcoin a battu des records. Malheureusement, cela n’a pas duré. Hier, un krach mondial a eu lieu. Les marchés des cryptos et les cryptomonnaies ont chuté. Nous avons vécu un mercredi noir.

Mercredi noir : les détenteurs de cryptomonnaies ont paniqué face à la chute des cours

Les personnes sur le marché des cryptomonnaies, les détenteurs de cryptomonnaies sont des personnes, le plus souvent, passionnées et étudiant les cours de chaque cryptomonnaie en permanence. Elles utilisent des plateformes, comme yuan pay, et suivent l’actualité et chaque variante pour se positionner. Mercredi, la majorité de ces personnes ont fait une mini crise cardiaque. Toutes les valeurs des cryptos ont chuté, le mercredi 19 mai est devenu un mercredi noir.

2020 et le début de 2021 furent propices aux cryptomonnaies. Durant plusieurs mois, de nombreux records ont été battus. Le cours du Bitcoin est celui qui a le plus marqué les esprits. Il a dépassé les 20 000 dollars, puis, les 30 000, les 40 000, les 50 000 et enfin, les 60 000 dollars. Mais ce mois de mai fut le mois de trop. Les cryptomonnaies sont dans le dur.

Selon le quotidien français d’information économique et financière, les Echos, les marchés des cryptos ont plongé de 25 %. De leur côté, les cryptomonnaies ont perdu entre 25 et 45 % de leur valeur. Le Bitcoin, l’Ether et le Ripple n’ont pas été épargnés par ce krach mondial.

Le Bitcoin, la cryptomonnaie la plus populaire limite la casse

Au sein de toutes ces cryptomonnaies, le Bitcoin, la monnaie que tout le monde connait et qui a battu des recors ces derniers mois, a réussi à limiter la casse. La chute reste, tout de même, assez spectaculaire.

Pendant ce mercredi noir, sa valeur a baissé de 20 %. Elle est aujourd’hui à seulement 33 535 dollars. C’est la première fois en trois mois qu’il redescend en dessous de la barre des 40 000. Toutefois, il est intéressant de remarquer que depuis son record, lorsque le Bitcoin a atteint les 64 829 dollars, il a perdu 45 % de sa valeur.

Des acteurs qui font la pluie et le beau temps sur le marché des cryptomonnaies

On le sait, les cours des cryptomonnaies sont instables, variables et influençables. Les personnes les plus influentes de ce monde peuvent avoir un impact sur n’importe quelle cryptomonnaie. Cela vaut aussi pour les plus grandes puissances mondiales, comme la Chine.

Les annonces d’Elon Musk ont fait trembler les courbes

La chute du Bitcoin est l’une des causes de ce mercredi noir. Pendant plusieurs mois, le monde de la cryptomonnaie était un monde joyeux avec beaucoup de bonnes nouvelles. Puis Elon Musk est arrivé. Il a d’abord annoncé une très bonne nouvelle : il est maintenant possible d’acheter une voiture Tesla avec des Bitcoin. Quelques semaines après cette annonce, Elon Musk a fait trembler le marché financier. Il ne sera plus possible d’acheter une voiture Tesla avec des Bitcoin. Cette solution ne lui convient pas, car elle n’est pas écologique. Il recherche une alternative beaucoup plus respectueuse de l’environnement. Cette dernière annonce a lourdement faire chuter le cours du Bitcoin, une baisse a été relevée de 8 %.

La Chine, une puissance économique mondiale avec une grande influence

On le sait, les messages envoyés par certains pays vont avoir un impact sur le monde entier. La Chine fait partie de ces pays. Sur le marché financier, notamment le marché de la cryptomonnaie, c’est un acteur influent. Pourtant, il est difficile de comprendre où se place cette puissance à ce sujet : pour ou contre les cryptomonnaies ? Ce mercredi, plusieurs fédérations bancaires ont donné leur avis. En le donnant, ils ne pensaient surement pas qu’il y aurait autant de conséquences. De telles conséquences, qu’on a baptisé ce jour : le mercredi noir.

En effet, il est fortement probable que l’offensive de la Chine ai eu un rôle majeur dans ce mercredi noir. Quelques fédérations bancaires ont dit estimer que les cryptomonnaies « ne sont pas de vraies devises ». Ils mettent en garde les personnes souhaitant investir dans la monnaie virtuelle. Ils annoncent être contre la « spéculation ». Ces annonces restent tout de même difficile à comprendre. Pourquoi ? Car la Chine est en train de faire les démarches pour avoir sa propre monnaie.

La monnaie virtuelle est difficile à comprendre pour beaucoup de personne n’ayant pas un pied dans le secteur financier. C’est aussi un sujet qui divise les professionnels de ce secteur. Les cryptomonnaies sont-elles une bonne chose pour notre monde ? Lorsqu’on demande aux particuliers et aux professionnels de la finance et de la bourse s’il faut freiner le développement des cryptomonnaies, les réponses sont mitigées. Certaines personnes pense qu’il le faut. Une monnaie reposant seulement sur le virtuel, sur l’offre et la demande ne leur inspire pas confiance. De plus, un autre argument vient peser dans la balance : toutes ces cryptomonnaies sont très mauvaises écologiquement parlant. D’autres défendent le monde capitaliste et misent sur les responsabilités de chacun.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici