2021 : l’assurance vie, une solution d’épargne de plus en plus plébiscitée par les particuliers

0

L’assurance vie est un sujet qui suscite de nombreuses interrogations. Que ce soit en France ou dans un autre pays comme la Belgique, les particuliers ne sont pas toujours au courant des avantages financiers octroyés suite à la souscription d’un contrat d’assurance vie. Voici quelques éclairages sur ce placement qui permet, entre autres, d’épargner de l’argent avec un rendement garanti 10 à 20 fois plus élevé que celui d’un compte épargne.

L’assurance vie occupe le devant de la scène

De nos jours, on distingue différents types de contrats d’assurance. Parmi les différentes formes de contrat, l’assurance vie est l’une des plus plébiscitées par les particuliers. À travers ce contrat, l’assureur s’engage, contre le paiement d’une prime qui peut être fixe ou variable par le preneur d’assurance, à verser un certain montant au bénéficiaire dans le cas où un aléa de la vie arriverait à l’assuré.

Similaire aux contrats d’assurance dits “classiques”, l’assurance vie est un moyen de protéger les personnes et leurs proches, mais aussi, de placer de l’argent en attendant la retraite.

On dénombre généralement plusieurs parties dans ce type de contrat qui sont les suivantes :

  • L’assureur (la compagnie d’assurances) ;
  • Le titulaire ou preneur d’assurance : il s’agit de la personne morale ou physique qui souscrit le contrat et qui paye les primes ;
  • L’assuré : il s’agit de la personne à qui l’événement peut arriver ou arrive ;
  • Le bénéficiaire : ce dernier perçoit la somme quand l’événement se produit.

Selon le type et les clauses du contrat d’assurance, le preneur d’assurance, le bénéficiaire et l’assureur ne doivent pas être la même personne. Globalement, la durée du contrat peut être déterminée ou indéterminée. En somme, l’assurance vie offre une myriade d’atouts tant sur le plan fiscal que civil.

À titre informatif, ces bénéfices peuvent différer selon la nature du contrat et la situation personnelle du signataire. Souscrire une assurance est également considéré comme un placement.

Trois grandes familles de contrats d’assurance vie

Les formes d’assurance vie diffèrent selon la base de l’événement. Bien souvent, on distingue sur le marché les formes d’assurance vie qui sont les suivantes :

  • L’assurance en cas de vie, dont la finalité est la constitution d’une épargne ;
  • L’assurance en cas de décès qui a pour objectif de garantir un capital en cas de décès de l’assuré ;
  • L’assurance mixte, dont la finalité est de constituer une épargne et de garantir un capital en cas de décès de la personne assurée.

Par ailleurs, il faut aussi savoir que des garanties complémentaires sont notamment proposées par les assureurs. Au sein de ces trois grandes familles de contrats d’assurance, on retrouve aussi différents types de contrat tels que : le contrat “Vie entière”, “Vie entière différée”, “Temporaire décès”, “Survie”, “Capital différé”, “Rente immédiate”, “Rente différée”, “Ordinaire”, “Terme fixe” ou encore “Dotal”.

Comment choisir la meilleure option ?

Face à une multitude de formules, il peut être difficile de choisir la meilleure formule. Certaines sociétés de courtage en assurance permettent, par exemple, aux particuliers de choisir l’assurance vie la plus adaptée à leur situation. Depuis ces dernières années, l’assurance vie classique a notamment évolué et plusieurs produits sont proposés actuellement par les assureurs.

Par exemple, certaines formules offrent la possibilité aux salariés d’épargner de l’argent avec un avantage fiscal, tout en payant moins d’impôts au cours de la vie active. Plus encore, le contrat connu sous l’appellation “épargne-pension” permet de bénéficier d’un complément intéressant à la pension légale, en fin de carrière professionnelle. Voici les avantages des contrats d’assurance vie destinés aux salariés.

Pourquoi souscrire un contrat d’assurance vie est-il bénéfique pour les salariés ?

Souvent, une assurance groupe des employeurs est octroyée aux salariés. Il s’agit du « Plan d’épargne retraite » (PER). Toutefois, ce type de contrat n’est pas suffisant pour profiter de la retraite. Selon le contexte, il peut être particulièrement intéressant de souscrire une épargne pension (EP) et une épargne long terme (ELT) pour compléter l’assurance groupe proposée par les entreprises ou les sociétés aux salariés.

Souscrire un contrat d’assurance vie dès le début de la vie active est bénéfique pour toutes les personnes actives, et ce, quel que soit leur âge. Intégré fréquemment dans une stratégie financière et patrimoniale, un contrat d’assurance vie est particulièrement bénéfique pour les salariés.

En Belgique, par exemple, un grand nombre de salariés ignorent encore que souscrire à une assurance vie permet à la fois d’épargner de l’argent avec un rendement garanti 10 à 20 fois plus élevé que celui d’un compte épargne, mais aussi, de réduire les impôts.

Avant de souscrire un contrat, il est indispensable de faire un point sur son statut professionnel et de se renseigner sur les contrats pour maximiser le rendement.

Épargner pour la retraite permet de réduire ses impôts

La souscription de ce type de contrat permet de bénéficier d’une réduction sur le montant des impôts sur les revenus. Tout comme en  France, nos voisins en Belgique ont en effet décidé d’octroyer des avantages fiscaux aux citoyens ayant souscrit à un contrat d’assurance vie.

Ainsi, tous les salariés peuvent déduire de leurs impôts 30 % de leur prime annuelle d’épargne pension (EP) ou d’épargne long terme (ELT). Il est également possible de combiner ces primes pour réduire les impôts jusqu’à 1000 € par an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici