Crédit immobilier : de plus en plus de refus pour les dossiers

0

La situation en matière de crédits se tend de plus en plus dans cette crise sanitaire. Depuis le début de l’année, les banques auraient rejeté deux fois plus de dossiers qu’en 2019. Voyons ensemble quelles sont les conditions qu’elles exigent.

Un taux de refus qui a doublé en un an

C’est un chiffre qui n’arrête pas d’augmenter, au mois d’août, le taux de refus des banques s’élevait à 10,6 %, soit 1 crédit refusé sur 10. Pour rappel, en mai, il n’était que de 6,6 % et 5,5 % en 2019. La principale cause de cette rétractation est, sans nul doute, la crise du coronavirus. Cette possibilité de récession met les banques dans une situation complexe et elles préfèrent ne pas prendre de risques avec les prêts.

Des conditions de plus en plus strictes

Actuellement, les taux de crédits sont au plus bas, ce qui a le pouvoir d’attirer de plus en plus de personnes. Malheureusement, les banques se rétractent à la vue de certains aspects. Pour pouvoir accéder à votre crédit vous devez respecter plusieurs choses :

  • un apport conséquent : actuellement, les établissements de crédit demandent un apport, c’est-à-dire un montant déjà présent sur votre compte à hauteur de 10 % de votre prêt. Ce montant sert à financer les frais lés à l’achat ainsi qu’à garder une épargne résiduelle de 5 000 euros en cas d’imprévu.
  • Un taux d’endettement inférieur à 33 % de vos revenus. Si vous avez déjà des crédits existants pour votre voiture ou votre maison, sachez que ce n’est pas grave car de solutions existent, comme le rachat de crédit par exemple. Si cela vous intéresse, nous vous proposons un descriptif complet de l’opération.
  • Une bonne gestion des revenus est absolument obligatoire pour avoir accès à des crédits. Pour séduire les établissements financiers, il faut que vous ayez une bonne gestion de votre argent.

Par conséquent, la clé numéro une pour espérer décrocher un prêt avec un bon taux, c’est l’apport personnel : plus votre apport personnel est conséquent, plus vous bénéficierez d’un taux préférentiel.

Des exceptions selon les dossiers

Selon certaines banques, il peut toutefois y avoir des exceptions au niveau des apports. Si tous les voyants sont au vert, il est possible d’emprunter sans apport. Mais alors, quels sont ces voyants ?

Premièrement, si vous avez moins de 30 ans, vous allez pouvoir bénéficier de la subjectivité de certains établissements. Pour cause, il est absolument impossible d’avoir un gros apport à moins de 30 ans. De plus, si vous affichez un bon comportement bancaire, une bonne qualité d’épargne, etc. Par ailleurs, ce sont les petits prêts qui seront plus susceptibles d’être exemptés d’apport personnel : moins de 150 000 euros, par exemple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici