Black Friday et Noël : les dépenses des Français de fin d’année

Shopping

Black Friday, c’est la nouvelle fête du shopping, loin devant les soldes et autres opérations promotionnelles. Quand à Noël, les dépenses encourues pour célébrer cette fête familiale et traditionnelle restent très élevées et les foyers y consacrent un budget conséquent. Ce sont deux rendez-vous majeurs pour les commerces, online et offline. A quel point le Black Friday a-t-il révolutionné les habitudes des Français ? Le budget de fin d’année a-t-il évolué ?

Black Friday : la fête du shopping en pleine expansion

Black Friday a été crée aux États-Unis dans les années 20 pour relancer les ventes suite au crash boursier de 1929. Traditionnellement le vendredi qui suit Thanksgiving, c’est l’occasion pendant 4 jours pour les consommateurs de profiter de grandes réductions sur tous types de produits. Beaucoup en profitent donc pour y réaliser leurs achats pour les fêtes de fin d’année, que ce soit les cadeaux, les repas ou réaménager son intérieur. Et ça, les français l’ont bien compris.

Une récente étude, réalisée par RetailMeNot, révèle que 19 % des Français commencent leurs achats de Noël dès le mois de novembre. Ce chiffre est en constante évolution, mais reste bas par rapport en Allemagne ou au Royaume-Uni où entre 31 et 35 % des consommateurs indiquent profiter de Black Friday pour faire des économies. En revanche, au niveau des dépenses, c’est en plein essor. Toujours selon l’enquête RetailMeNot, les ventes en lignes devraient dépasser le milliard d’euros durant ces 4 jours, ce qui représente une croissance de 10,6 % par rapport à l’année dernière.

Si l’on cumule les dépenses en boutique et en e-commerce, on atteint 5,970 milliards d’euros rien qu’en France. En Europe, on devrait atteindre les 30,510 milliards d’euros de recettes, ce qui correspond à une croissance de 3,6 % par rapport à 2018. Le marché français se révèle donc être plus dynamique que celui à l’échelle européenne.

Black Friday est pour nombre de Français l’occasion d’étaler ses dépenses de fin d’année. Selon une étude Fly Research réalisée pour Mastercard, 16 % d’entre eux commencent même dès le mois de septembre. Si l’on a raté Black Friday ou qu’il nous reste des achats à faire, les opérations promotionnelles telles que Cyber Monday (lundi 2 décembre) ou encore le Super Saturday (samedi 22 décembre) sont une nouvelle chance pour le consommateur d’effectuer leurs achats de fin d’année à prix réduits. Malgré cela, les magasins sont tout de même souvent pleins la veille de Noël. Certaines boutiques enregistrent même un pic de commande entre 10h et midi, le 25 décembre.

Bannière 728x90

Noël : toujours incontournable mais des dépenses en baisse

Malgré des budgets serrés, pas question de faire l’impasse sur Noël pour la plupart des familles. La priorité est souvent donné aux cadeaux, qui représente la part la plus importante du budget total. Cependant, le budget moyen alloué aux jouets diminue encore en 2019. Cette année, il ne devrait pas dépasser 133,88 euros par enfant, contre 143,05 euros l’année dernière. Ces chiffres soumis par le label, Approuvé par les familles, confirme une tendance générale en France sur tous types de dépenses.

Internet a aussi changé les habitudes des consommateurs. 64 % se renseignent désormais sur les produits avant, éventuellement, d’acheter en boutique. Le e-commerce est en constante croissance, atteignant aujourd’hui plus de la moitié des achats de Noël.

Le type de jouets achetés change également, même si les traditionnels jeux de société reste le premier choix. Le secteur du jeux de société représente 9,4 % du secteur des jeux et jouets soit 322 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel, mais il recule lentement (de 1% cette année). Cependant, certains distributeurs arrivent à s’en sortir, à l’image de Blackrock Games, troisième distributeur français, qui enregistre déjà une croissance de 40 % cette année par rapport à 2018.

En revanche, le secteur des jeux vidéos ne connaît pas la crise. En France, il a atteint en 2018 un chiffre d’affaire de 4,9 milliards d’euros – un record. Cela représente une hausse de 15 % par rapport à 2017, notamment grâce à la vente dématérialisée.

Quant aux produits high-tech et connectés, ils sont fortement plébiscités par les enfants et les adultes. Le marché du produits connectés a eu du mal à s’implanter en France, mais selon une étude Gfk de 2018, le secteur décolle enfin. Le chiffre d’affaires annuel a dépassé le milliard d’euros en 2018, ce qui révèle une croissance de 33 % par rapport en 2017. Un exemple en constante popularité est l’achat de drones et gadgets : 460.000 vendus en 2018, affichant donc une croissance de 22 %. Cette tendance devrait se confirmer en 2019. Les listes de Noël devront donc faire la part belle aux montres connectées, drones, et autres objets de la maison.

Avec un budget moyen de 577,74 euros par consommateur, les fêtes de fin d’année dominent les dépenses annuelles, il est donc peu étonnant qu’un nombre de plus en plus important de Français se ruent vers les promotions et ventes flash. Pour les commerçants, c’est là qu’ils réalisent leur plus gros chiffre d’affaires. Il est donc essentiel pour eux d’être vraiment compétitifs afin d’attirer la clientèle. Les opérations, telles que Black Friday, sont donc devenues un incontournable rendez-vous commercial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*