Comment bien remplir un chèque ?

De nos jours, avec la carte bancaire, le paiement sans contact, le paiement avec son téléphone ou encore les prélèvements automatiques, le chèque est de moins en moins utilisé. Pourtant, ce moyen de paiement est toujours d’actualité. Pour beaucoup de personnes, il peut paraître beaucoup moins évident de remplir un chèque correctement que de dégainer sa carte bleue, si vous faites partie de cette catégorie, on vous donne la marche à suivre pour remplir correctement un chèque.

Le chèque : histoire et utilité

Le chèque puise ses racines en Angleterre, en 1742. En France, le chèque barré voit le jour en 1911 et se démocratise réellement après la seconde guerre mondiale. Il devient alors commun de régler en utilisant ce bout de papier. Aujourd’hui, l’utilisation du chèque comme moyen de paiement est de moins en moins répandu.

Il faut aussi savoir que les lois, qui régissent l’utilisation du chèque, divergent selon les pays. En France, un chèque doit être obligatoirement signé et daté pour être valide, mais ce n’est pas le cas dans tous les pays. Cette absence de normes et de règles pose problème au niveau international.

Mais revenons à son utilisation sur le sol français. Ce bout de papier est valable 1 an et 8 jours. Lorsqu’on règle par chèque, on donne l’ordre à la banque de débloquer l’argent de son propre compte bancaire pour atterrir sur celui du bénéficiaire. On parle souvent de chèque barré, car il ne peut être encaissé que par une banque. Un particulier par exemple, doit obligatoirement virer l’argent sur son compte pour y avoir accès.

Le chèque se trouve dans un chéquier qui vous a été remis par votre banquier. Lorsque votre chéquier est épuisé, vous devez procéder à une demande de renouvellement auprès de votre banquier. Il se peut aussi que votre banque ait automatisé ce service, dans ce cas, vous n’avez aucune demande à faire.

Étapes pour remplir un chèque

Pour être encaissé, vous devez remplir différentes mentions. Voici les étapes pour bien remplir un chèque, sans erreur :

Pour commencer vous devez indiquer la somme à débiter en toutes lettres. L’espace dédié se trouve en haut à gauche du chèque. Vous devez également indiquer les centimes. Veillez à ne pas faire de faute. Une fois que vous avez bien inscrit le montant, vous pouvez tirer un trait après celui-ci, cela peut éviter que le bénéficiaire ne rajoute un zéro de plus !

Bannière 728x90

On passe maintenant à la somme en chiffres. La case dédiée se trouve à droite du chèque et se repère à l’aide du symbole “€”. Ici le principe est le même, vous devez inscrire de nouveau la somme, mais cette fois-ci en chiffres. N’oubliez pas la virgule si vous devez indiquer des centimes.

Il faut maintenant renseigner les champs non monétaires. En dessous de la somme en chiffres, vous devez renseigner la ville où vous rédigez le chèque. À la suite, vous devez renseigner la date en chiffres. Attention, il est interdit d’antidater ou de postdater un chèque. Vous devez inscrire la date du jour.

On passe maintenant à la ligne concernant le bénéficiaire, qui peut être un particulier ou une entreprise. Dans le cas d’un particulier, vous devez indiquer le nom et prénom de la personne. Pour une entreprise, il faut indiquer la raison sociale de cette dernière. L’espace à remplir se situe en dessous du montant en toutes lettres.

Enfin, pour être encaissé, un chèque doit impérativement être signé. Attention, la signature doit correspondre à celle connue par la banque. L’établissement financier peut en effet vérifier votre identité par ce biais en cas d’un chèque d’un “gros montant”.

Une étape supplémentaire, non obligatoire, mais fortement recommandée : remplir le talon du chéquier. Sur ce bout de papier vous pouvez indiquer le montant du chèque et le bénéficiaire, cela vous permettra de mieux vous y retrouver dans vos comptes mais aussi de contrôler rapidement à quoi correspond ce chèque en cas d’anomalies.

Conseils pratiques pour remplir un chèque

Une fois qu’on maîtrise bien toutes les étapes, remplir un chèque n’a rien de bien sorcier. Cependant, voici quelques derniers conseils.

Veillez à toujours bien vous relire, afin d’éviter les fautes. Attention aux ratures, appliquez-vous !

Choisissez de préférence un stylo à bille ou à encre noir, non effaçable, on oublie le crayon à papier pour limiter les tentatives de fraude.

Ne remplissez jamais un chèque partiellement, c’est-à-dire, sans remplir la somme ou sans indiquer le bénéficiaire et tout en le signant. Cela est très imprudent et votre compte bancaire pourrait en être lourdement impacté.

Pensez à vérifier le prélèvement sur votre compte bancaire. Le bénéficiaire n’est pas contraint d’encaisser le chèque de suite. Vous pourriez être surpris de découvrir que ce dernier a été encaissé quelques mois plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*