Assurance habitation : comment faire baisser le coût de votre contrat ?

0

Une assurance habitation vise à indemniser ses souscripteurs lorsque leur résidence et leurs biens personnels subissent des dégâts imprévus ou accidentels. Elle les protège de surcroît à chaque fois que leur responsabilité civile est mise en cause. En d’autres termes, cette assurance les met à l’abri des conséquences pécuniaires occasionnées par les préjudices causés aux tiers, tant par eux-mêmes que par leurs biens et les individus sous leur responsabilité. Une assurance habitation constitue néanmoins un poste de dépense non négligeable, d’autant que son coût peut être revu à la hausse tous les ans. Il est heureusement possible de la payer moins cher sans pour autant faire une concession sur son aspect sécuritaire. Cet article passe en revue les leviers que l’on peut activer pour y parvenir.

Sommaire

Évaluez précisément vos besoins en termes d’assurance habitation

Vous venez de faire l’acquisition de la maison ou de l’appartement de vos rêves. Félicitations ! Il vous faudra ensuite l’assurer, et ce, bien que vous ne soyez pas soumis à l’obligation de souscrire une assurance habitation. Avant de sauter le temps, prenez le temps de dresser un bilan complet de vos besoins réels.

Lors de cette étape fondamentale, les caractéristiques et l’emplacement de votre logement, la valeur de vos biens personnels ainsi que la composition de votre famille doivent entrer en ligne de compte. Une fois l’ensemble de vos besoins au clair, il vous sera ensuite plus facile d’adapter votre contrat au plus près de ceux. Vous évitez ainsi de passer à côté des garanties essentielles et de cumuler les garanties d’assurances habitation superflues qui risquent de gonfler inutilement la note finale.

Vous devez automatiquement vous intéresser aux assurances habitation locataire dans le cas où vous louez votre logement. Celles-ci ont été pensées et créées de façon à pouvoir répondre à l’obligation d’assurance des locataires vers leur bailleur et couvrir l’ensemble des risques locatifs. Avant d’en souscrire une, vous devez aussi évaluer vos besoins réels pour éviter de payer pour les garanties qui ne vous seront d’aucune utilité et trouver la formule parfaite (essentielle ou confort). Au-delà des risques locatifs, vous devez évaluer le coût de vos biens tout en tenant compte de la localisation du logement et des besoins de chaque membre de la famille.

Évitez dans tous les cas les doublons. Au moment de schématiser votre « contrat idéal », vérifiez que vous n’avez pas déjà certaines garanties par votre carte bancaire ou d’autres contrats d’assurance.

Plus le contrat que vous choisirez s’accorde à la virgule près à vos besoins, moins il vous coûtera cher et plus il est sécurisant. Après la souscription, vous devez réévaluer régulièrement vos besoins et ajuster si nécessaire votre contrat d’assurance habitation pour toujours profiter de la meilleure couverture possible, et ce, au meilleur prix.

assurance habitation

Rassemblez vos contrats d’assurance

On n’y pense pas forcément, et pourtant, regrouper ses contrats d’assurance chez un même assureur constitue parfois un choix judicieux. Cela garantit d’une part un avantage financier indéniable. D’autre part, cette option est la promesse d’une gestion simplifiée de ces différents contrats puisqu’en l’occurrence, on n’a affaire qu’à un interlocuteur unique.

Si vous disposez déjà de plusieurs contrats d’assurance chez une même agence, vous pourrez prétendre à une économie pouvant aller jusqu’à 40 % sur votre assurance habitation. Dans l’optique de fidéliser leur clientèle, les compagnies d’assurances accordent bien entendu des tarifs avantageux à tout assuré qui veut souscrire d’autres contrats chez elles. Chaque année, certains assureurs peuvent offrir à tous ceux qui y détiennent plusieurs contrats une réduction intéressante sur toutes leurs cotisations d’assurance.

Demandez une revalorisation à la hausse de vos franchises

La franchise se rapporte à la somme que vous devez débourser à votre assureur en cas de sinistre. Elle influence cependant le montant de l’indemnisation. On en distingue deux types : l’indemnisation absolue et l’indemnisation relative. Dans le premier cas, la compagnie d’assurance déduit automatiquement de l’indemnisation la franchise. Si sa valeur excède le montant du sinistre, vous ne recevez rien. Dans le cas contraire, vous ne percevez que la différence.

Dans le second cas, la franchise détermine l’intervention de l’assureur en fonction du coût des dommages. Tous les sinistres dont le montant est ainsi en deçà de celui de la franchise ne feront l’objet d’aucune indemnisation.

Dans tous les cas, moins la franchise est importante, plus la prime sera onéreuse et plus vous serez indemnisé dans l’éventualité d’un sinistre, et vice-versa. En partant de ce constat, en demandant à votre assureur de revoir à la hausse vos franchises, vous pourrez faire baisser le coût de votre contrat d’assurance habitation. Attention toutefois, car, même si cette option s’avère particulièrement avantageuse, elle trouve rapidement ses limites à chaque fois qu’un sinistre survient. Elle n’est donc envisageable que si vous estimez qu’en cas de sinistre, vous pourrez vous acquitter de la franchise sans vous déstabiliser financièrement.

Mettez votre contrat d’assurance habitation à jour

Au fil du temps, sans que vous vous en aperceviez, certaines garanties deviennent obsolètes ou peu probantes. Il est alors dans votre intérêt de vous pencher régulièrement sur le contrat d’assurance habitation que vous avez souscrit. Votre but est d’identifier chaque garantie que vous devrez absolument exclure, car devenue superflue à la suite d’un incident en particulier (par exemple, votre enfant a quitté votre domicile, votre piscine a été désaffectée…). Après avoir identifié les garanties devenues inutiles, vous devez réajuster votre contrat auprès de votre assureur de façon à le remettre au goût du jour.

Même si aucun changement majeur ne s’est produit, il est tout de même conseillé de mettre à jour et renégocier votre assurance habitation, au grand minimum tous les deux ans.

Faites jouer la concurrence !

Depuis l’entrée en vigueur de la loi Hamon, les assurés sont en droit de mettre un terme à leur contrat d’assurance quand ils le souhaitent. Ils n’ont pas non plus à motiver leur décision, une fois la date de premier anniversaire dépassée. La résiliation est de plus entièrement gratuite. Ils n’ont qu’à transmettre une lettre de résiliation à leur assureur actuel. Cette loi a été mise en place dans l’optique de faciliter les démarches de résiliation pour faire jouer la concurrence.

Si vous disposez déjà d’une assurance habitation et que celle-ci a plus de 12 mois d’ancienneté, il est recommandé de faire jouer la concurrence dès à présent. Il s’agit de vous mettre en phase avec le marché actuel pour ainsi identifier d’autres assureurs disposant d’un contrat bien plus avantageux que le vôtre, tant en matière de garanties que de prix.

Vous pouvez ainsi vous aider d’un comparateur d’assurances en ligne. En se basant sur toutes les informations que vous lui transmettez via un formulaire, cet outil sélectionne auprès de ses partenaires assureurs les offres les plus pertinentes. Il vous les présentera ensuite sous forme d’une liste détaillée.

Une fois cette liste sous vos yeux, vous pouvez confronter toutes les propositions pour n’en retenir que la plus intéressante. Il ne vous reste plus qu’à comparer cette dernière à votre assurance habitation actuelle. Si vous constatez qu’elle est particulièrement avantageuse, vous pouvez alors jouer la carte de la résiliation. Comme l’exige la loi Hamon, la nouvelle compagnie d’assurance auprès de laquelle vous désirez adhérer est tenue de s’occuper de la procédure de résiliation à votre place. Entrez donc en relation avec celle-ci et elle s’occupera de tout.

Si vous ne disposez d’aucune assurance habitation actuellement, vous devez aussi faire jouer la concurrence avant d’en souscrire une. Faites le point sur vos besoins, esquissez votre contrat « parfait », puis rendez-vous sur un comparateur pour trouver la perle rare. Si vous voulez, vous pouvez aussi vous attribuer les services d’un courtier spécialisé dans le domaine de l’assurance habitation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici