Pourquoi et comment choisir une mutuelle optique ?

0

Avec l’âge ou l’exposition prolongée aux écrans, on peut être amené à doubler ses dépenses santé, et notamment celles liées à l’optique. Des lunettes ou des lentilles adaptées à sa vue sont indispensables au quotidien, tant dans sa vie professionnelle quand dans sa vie personnelle. Il arrive malgré tout qu’une mutuelle santé classique ne suffise plus lorsque les dépenses deviennent trop importantes. Pour faire face aux dépenses, la souscription à une mutuelle spécialisée devient alors nécessaire : la mutuelle optique.

Qu’est-ce qu’une mutuelle optique ?

À tout moment de la vie, on peut rencontrer une baisse significative de la vue nécessitant le port des lunettes ou de lentilles. Le plus souvent, il s’agit d’un problème lié à l’âge de la personne ou le temps passé devant les écrans. Dans ce deuxième cas, des lunettes de repos sont nécessaires. Malheureusement, et malgré le fait que la vue relève d’un sens essentiel à l’être humain, la Sécurité sociale ne rembourse que très peu les frais d’optique. Dans un foyer où chaque membre doit bénéficier de lunettes, ce poste de dépense, comme celui des frais dentaires, peut peser lourd dans le budget familial.

Pour éviter de casser sa tirelire à chaque rendez-vous chez un opticien, il est ainsi conseillé d’opter pour une mutuelle optique. Cette dernière fonctionne de la même manière qu’une mutuelle classique, à ceci près qu’elle affiche des niveaux de remboursement beaucoup plus intéressants sur les frais d’optique. La mutuelle optique est conseillée pour toutes les personnes qui ont d’importants problèmes de vue et qui nécessitent un matériel spécifique.

À l’instar des mutuelles classiques, la mutuelle optique ne rembourse pas seulement les frais liés à la vue. Les dépenses de ce type sont également prises en charge :

  • Soins courants,
  • Frais d’hospitalisation,
  • Médicaments,
  • Et d’autres frais comme la dentition.

En revanche, contrairement aux mutuelles classiques, la mutuelle optique offre un remboursement renforcé sur les lunettes (montures + verre), les lentilles et les consultations chez l’ophtalmologue. À noter que les tarifs ne sont pas forcément plus élevés que ceux d’une mutuelle optique classique, seuls les niveaux de garanties diffère. Ces derniers sont simplement répartis différemment.

Les critères de sélection d’une mutuelle optique

Pour pouvoir souscrire une mutuelle optique, il est nécessaire, en premier lieu, de résilier son contrat de mutuelle actuel. On est alors dans l’une de ces deux situations :

  • On est couvert par une complémentaire santé individuelle,
  • On bénéficie de la couverture santé de l’entreprise dans laquelle on travaille.

Dans le premier cas, il est possible de résilier à tout moment son contrat mutuel après un an d’adhésion. Il suffit d’envoyer une lettre de résiliation par courrier recommandé. Dans le deuxième cas, il est impossible de résilier la mutuelle santé. Le salarié peut cependant, s’il le désire, souscrire une surcomplémentaire. Cette dernière est un contrat additionnel qui s’ajoute au contrat mutuelle de l’entreprise. Elle permet de renforcer considérablement le remboursement des soins, le patient bénéficiant alors de sa mutuelle optique en plus de sa mutuelle santé obligatoire.

Pour trouver la meilleure mutuelle optique, il faut prêter attention :

  • Au niveau de remboursement,
  • Aux garanties et au niveau de garanties proposé,
  • Au délai de remboursement,
  • Aux différents forfaits proposés,
  • Au délai de carence (premiers jours de maladie pendant lesquels le patient n’est pas remboursé par la mutuelle).

Bien entendu, le choix ne peut s’opérer de la part du patient qu’à partir des analyses et examens qu’il aura préalablement effectués. Avant de se lancer en quête d’une mutuelle optique, il est ainsi conseillé de bien connaître ses besoins et ses dépenses courantes en la matière (consultations, matériel, chirurgie, etc). Une fois renseigné, le patient peut alors comparer les différentes offres de mutuelles optiques sur des sites dédiés et sélectionner le meilleur rapport qualité/prix.

Quel remboursement pour la mutuelle optique ?

Comme évoqué précédemment, le remboursement de l’Assurance maladie est souvent trop faible pour couvrir la majeure partie des frais optiques. Par ailleurs, les lunettes de vue sont prises en charge uniquement sur prescription médicale. Dans ces conditions, il devient donc indispensable de souscrire une mutuelle optique.

Concrètement, les remboursements s’effectuent de deux manières : sous forme de forfait annuel en numéraire, ou sous forme de pourcentage basé sur les chiffres de la Sécurité sociale. Raison pour laquelle il est couramment constaté, sur les cartes mutuelles, des pourcentages de l’ordre de 100 %, voire 200 ou 300 %.

À noter que les pourcentages de 100 % ne signifient pas que la mutuelle prend en charge la totalité des frais engagés. Les pourcentages sont en réalité indexés sur la Sécurité sociale. Ainsi, un pourcentage de 100 % indique que le patient sera remboursé à hauteur du tarif indiqué dans la convention de l’Assurance maladie.

Seul un taux supérieur à 100 % indique un remboursement supérieur et une réduction des frais qu’ils restent à charge. Il permet également de couvrir tous les dépassements d’honoraires liés aux consultations. Cependant, la plupart des mutuelles optiques fonctionnent sous forme de forfait annuel. En fonction de la situation du patient et du contrat souscrit, un certain montant lui sera alloué pour l’année. En cas de dépassement, le patient devra s’acquitter de la somme demandée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici