Création d’entreprise : comment obtenir un prêt professionnel ?

0

Vous souhaitez créer votre entreprise ? Vous aurez sûrement besoin de financer votre projet. Lorsque les charges sont importantes à l’installation, la solution la plus indiquée est le prêt professionnel. Préparation, documents, entretien… Voici quelques conseils pour vous aider à décrocher le précieux sésame auprès d’un établissement bancaire.

Qu’est-ce qu’un prêt professionnel ?

Un prêt professionnel est un prêt octroyé à un professionnel par une banque. Il permet d’obtenir les fonds nécessaires pour créer ou pour développer une entreprise. Le prêt peut servir à financer l’achat de matériels, la rénovation d’un espace de travail, le recrutement de personnel, une campagne marketing ou tout simplement servir de trésorerie.

Il s’obtient sous présentation du projet à un banquier, qui acceptera de verser les fonds, ou non, en fonction de la viabilité du projet. Ceci dans le souci de pouvoir obtenir un remboursement de la somme prêtée. Bien entendu, c’est à vous de prouver que vous avez réfléchi votre création d’entreprise et le plan financier qui y est associé.

Si le prêt personnel se contracte la plupart du temps auprès d’un établissement bancaire, les créateurs d’entreprise ont tout à fait la possibilité de se tourner vers un courtier en crédit. Ce dernier sera en mesure de vous accompagner tout au long du processus de financement et de négocier les meilleurs taux auprès de nombreux établissements bancaires.

Quels documents faut-il fournir au banquier ?

Pour pouvoir obtenir un prêt professionnel, quelques formalités administratives doivent être effectuées. Vous devrez ainsi fournir au banquier :

  • Le kbis de votre entreprise,
  • Votre carte d’identité,
  • Un extrait du prévisionnel financier,
  • Des relevés bancaires,
  • Des pièces justificatives de domiciliation si le dirigeant utilise un local commercial.

Il est très important d’arriver avec toutes les pièces justificatives auprès du banquier. Cela montrera dès le départ que vous savez faire preuve de rigueur, d’organisation et de sérieux. A contrario, un dossier complet donnera une mauvaise image de vous et provoquera probablement la réticence de votre banquier à vous octroyer le prêt.

Le banquier peut également demander quelques garanties dont une caution bancaire. Cette dernière permet de désigner une personne qui s’engage à rembourser le prêt dans le cas où l’entreprise ne serait plus solvable. La caution bancaire peut être simple ou solidaire.

Dans le premier cas, la banque aura obligation de discuter avec l’entrepreneur pour faire en sorte qu’il puisse honorer ses échéances. On dit que la caution dispose d’un bénéfice de discussion. Par ailleurs, il y a possibilité de diviser le remboursement auprès de toutes les personnes qui se sont portées caution. Dans le cas d’une caution solidaire, le mécanisme n’offre pas autant de latitude. La banque n’a pas l’obligation de discuter au préalable avec le débiteur, le paiement peut être exigé dans sa totalité.

Comment se préparer à l’entretien ?

Présenter son projet

Les banquiers ont l’habitude de traiter de nombreuses demandes de création d’entreprise. Ils sont donc particulièrement rodés à la tâche et ne laisseront rien passer. Pour convaincre votre banquier, vous devez donc vous préparer. Commencez par présenter votre entreprise avec toute la passion qui vous anime pour ce projet et en soulignant vos points forts. N’oubliez pas qu’un entretien comporte également un facteur humain important, qui peut faire pencher la balance au moment de la décision finale.

Si vous souhaitez obtenir un prêt pour vous lancer en tant qu’autoentrepreneur, vous devrez probablement redoubler d’efforts. Il s’agit d’un statut solitaire, vous êtes donc seul à bord de votre navire. Une fragilité que le banquier ne manquera pas de souligner lors de votre entretien. Pour le convaincre, n’hésitez pas à évoquer votre expérience dans le métier et présentez-lui un business plan qui tient la route.

Mettre en avant son plan de financement

Vous vous en doutez, c’est lors de la présentation de votre plan financier que votre banquier sera le plus attentif. Pour décrocher votre prêt professionnel, vous devrez présenter un business plan parfaitement exécuté. N’oubliez pas que ce document est indispensable pour attester de la viabilité financière de votre projet.

Un plan de financement correctement exécuté doit comporter :

  • Un plan sur le court, le moyen et le long terme.
  • La rentabilité du projet. Un bilan prévisionnel, réaliste, doit être présenté lors de l’entretien.
  • La répartition du financement. Certaines banques exigent que les associés apportent 25 à 30 % du montant total du financement.

À l’aide de votre plan de financement, expliquez clairement au banquier votre projet et la somme demandée. Montrez à votre interlocuteur que vous mobilisez différentes sources de financement, dont un apport personnel. Ce dernier est indispensable pour convaincre votre banquier de débloquer un prêt professionnel. En effet, aucun établissement n’acceptera de vous faire un prêt si vous ne souhaitez pas prendre le risque d’engager votre argent personnel.

Si la banque refuse de vous octroyer un prêt professionnel, ne perdez pas espoir et améliorez votre dossier ! Le banquier vous donnera de précieux conseils pour développer votre projet et faire en sorte qu’il puisse être viable. Par ailleurs, sachez que vous pouvez tout à fait solliciter une autre banque ou faire appel à un courtier en prêt. Échouer, apprendre et rebondir, ce sont les qualités essentielles d’un chef d’entreprise !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici