Finance : comment débuter en bourse ?

0

Malgré ce que l’on peut penser, l’univers boursier n’est pas réservé à une élite. Tout le monde est en capacité de comprendre le fonctionnement du marché et d’y prendre part. Si cet univers vous passionne et que vous souhaitez investir, voici quelques informations et conseils pour vous permettre de comprendre le fonctionnement de la bourse et des actions qui en découlent.

Qu’est-ce que le marché boursier ?

Avant de s’engager dans une quelconque aventure boursière, mieux vaut savoir de quoi l’on parle. Le marché boursier est un lieu dans lequel les investisseurs échangent des titres, en général des actions. À l’origine, les actions sont générées par des entreprises ayant besoin de se financer. Les actions sont vendues à des investisseurs en échange d’un certain capital. Il s’agit donc d’un échange de bon procédé, permettant à l’entreprise de se développer et aux investisseurs de percevoir des parts de l’entreprise. En faisant cela, les actionnaires misent donc sur la réussite de la société concernée. Lorsqu’ils souhaitent revendre les actions qu’ils ont achetées ou acheter des actions nouvelles, tout se passe sur le marché boursier.

Lorsque l’on possède des actions sur une entreprise, on possède une part des actifs de l’entreprise. Ainsi, cela donne aux actionnaires certains droits dont les suivants :

  • Des droits financiers : les investisseurs perçoivent des dividendes.
  • Des droits de contrôle : les investisseurs participent à la gouvernance de l’entreprise (vote lors des décisions d’entreprise, participation à l’assemblée générale, etc).

L’investissement en bourse n’est pas réservé à une élite. Il suffit d’en comprendre le fonctionnement pour pouvoir se lancer.

Quelles sont les étapes pour débuter en bourse ?

En bourse, il faut savoir que les actions ne sont pas les seuls titres que l’on peut s’échanger. On peut également citer : les obligations, les OPCVM, les ETF, les produits immobiliers ou plus complexes (CFD, certificats, warrants, etc). Quoi qu’il en soit, il est important de se pencher sur ces trois points lorsque l’on débute.

  1. Définir son horizon de placement

Il est très important de savoir combien de temps on a devant soi pour investir. Sur du long terme, l’investisseur peut se permettre de prendre plus de risques. Si au contraire, l’investissement est sur du court terme (moins de cinq ans), mieux vaut diminuer les risques en optant pour des titres plus diversifiés.

  1. Réfléchir aux risques que l’on est prêt à encourir

L’investissement en bourse représente des risques, il est donc très important de se poser ce type de questions avant de se lancer dans l’aventure. Ainsi, pour ceux qui auraient le plus besoin de sécurité, il est conseillé d’investir via une assurance-vie (30% du capital), dans des fonds ETF ou le reste en fonds euro.

  1. Choisir une technique d’investissement

Il existe trois manières de gagner de l’argent grâce à la bourse :

  • Investir sur du long terme avec une plus-value à la fin, la technique idéale pour ceux qui ont encore toute la vie devant eux et qui souhaitent investir pour leur retraite. Avec un horizon de plus de huit ans, l’affaire sera forcément rentable. Statistiquement, la bourse monte toujours sur des périodes de cette durée.
  • Miser sur les dividendes : certaines personnes préfèrent s’assurer un pécule régulier et n’investissent que dans des actions à dividendes. Il faut cependant savoir que les entreprises optant pour ce type d’actions ne place pas d’argent dans la croissance de l’entreprise.
  • Faire de l’investissement sur du court terme : certains ont le goût du risque et préfèrent opter pour cette solution consistant à effectuer sans cesse des achats-revente. L’objectif ? Acheter les actions en baisse et vendre les actions en hausse. Cette technique peut porter ses fruits, mais représente également quelques risques. En effet, l’action peut remonter après avoir été vendue…

Comment acheter des actions ?

Une fois les choix effectués, il est temps de passer à l’action ! Là encore, mieux vaut respecter les étapes suivantes :

  1. Choisir l’enveloppe fiscale le plus adaptée (PEA, CTO, PER, assurance-vie, etc)
  2. Choisir son courtier,
  3. Choisir le type d’actions que l’on souhaite traiter (ETF, OPCVM, etc),
  4. Programmer des ordres de façon automatique et passer ses ordres,
  5. Savoir quand vendre et savoir réagir en cas de crise.

Pour acheter des actions, tout dépend de l’enveloppe fiscale choisie. Lorsqu’il s’agit du PER, d’une assurance-vie ou d’ETF, il suffit de sélectionner les fonds souhaités en début de contrat. L’investisseur peut ensuite choisir de conserver la même répartition ou ouvrir de nouveaux fonds. Lorsqu’il s’agit d’un PEA en gestion libre, par exemple, il est possible de faire un achat ou une vente à tout moment.

Une fois le contrat souscrit, il est bien entendu primordial de suivre régulièrement les marchés financiers, et ce même si l’on est en gestion pilotée. Selon l’enveloppe fiscale et le type d’actions choisis, il n’est pas nécessaire d’effectuer toute une analyse financière, juste de s’intéresser un minimum à l’actualité boursière.

Lors d’une crise, inutile de se précipiter pour retirer son argent ! Mieux vaut au contraire le laisser fructifier quelques années et effectuer quelques versements en cas de baisse exceptionnelle de la bourse. En ce qui concerne la vente des actions, mieux vaut attendre le meilleur moment pour retirer son argent (un achat immobilier par exemple). La bourse est très volatile, il faut donc s’attendre, mécaniquement, à ce qu’elle monte malgré les baisses éventuelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici