5 choses à savoir sur le LMNP

0

En dehors de la loi Pinel et du dispositif Denormandie, d’autres moyens existent pour défiscaliser vos investissements immobiliers. Vous pouvez opter pour des biens qui disposent du statut de Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP). Certains investisseurs considèrent d’ailleurs ce type de placement comme le moyen par excellence pour profiter des avantages de la défiscalisation immobilière. Entre la possibilité de récupérer la TVA, de mettre le bien concerné en gestion locative ou de profiter d’une réduction d’impôt sur le revenu, les biens en LMNP permettent d’accéder à de nombreux avantages. Si cet investissement vous intéresse, découvrez 5 éléments importants concernant le LMNP.

Sommaire

Profitez d’une location plus rentable avec le LMNP

De manière générale, au moment de proposer un logement à la location, deux possibilités sont envisageables. Vous pouvez le proposer vide, afin que le locataire dispose de l’espace de la manière dont il l’entend. Il est aussi possible de l’aménager. Cette seconde option est régulièrement choisie parce qu’elle propose des pièces « prêtes à vivre ». Elles implique toutefois certaines obligations, comme l’investissement dans du matériel parfois coûteux. En effet, un bien meublé peut être aménagé par son propriétaire s’il s’assure de la présence de certains équipements indispensables et fonctionnels. Toutefois, pour les investisseurs à la recherche de ce bien, il est tout à fait possible de trouver des logements proposés déjà meublés à la vente.

C’est aussi la raison pour laquelle les locations meublées sont 10 à 30 % plus rentables que leurs équivalents vides. Grâce à la literie, la cuisine équipée, les solutions de rangement, un système de chauffage, des luminaires et du matériel d’entretien, les logements sont parfaits pour les personnes qui ont besoin d’une location pour une durée précise. Les étudiants, mais également les travailleurs et les familles y trouvent facilement leur aise. Les logements meublés, comme ceux proposés par des plateformes telles que Twinpromotion.fr, sont également parfaits pour un investissement sous le statut LMNP dans des locations saisonnières.

balance maison miniature et sachet de dollars

Différenciez les statuts de LMNP et de LMP

Investir dans l’acquisition d’un bien meublé dans votre région n’est pas très compliqué. Toutefois, selon l’usage que vous lui réservez et les revenus que vous tirerez de son exploitation, vous pourriez vous retrouver sous le statut de Loueur Meublé Professionnel (LMP) au lieu d’être en LMNP. La différence principale entre les deux statuts répond à deux conditions.

La première précise la limite qu’un investisseur en LMNP ne doit pas dépasser pour conserver son statut. Aussi, si vous gagnez plus de 23 000 € par an à travers l’exploitation de votre bien, vous devrez passer directement sous le statut de LMP.

La deuxième condition pour profiter du statut de LMNP concerne la part qu’occupent les revenus tirés de votre location dans vos ressources personnelles. Si, au moment de votre déclaration, on constate que les revenus obtenus grâce à votre bien LMNP représentent plus de 50 % de vos ressources, alors vous passerez sous le statut de LMP.

Bénéficiez du régime en micro-BIC

Il est plus intéressant de conserver votre statut en LMNP que de passer en LMP. L’un des avantages est la possibilité de bénéficier des conditions d’imposition du régime micro-BIC et de son abattement fiscal de 50 % sur les recettes. Cette situation n’est pas permise si vous basculez en LMP. Par ailleurs, ce régime se caractérise par une grande facilité de gestion et est adapté pour les investisseurs qui ont un niveau de charges inférieur au seuil de 50 % de leurs revenus. Si vous prenez l’exemple d’un bien meublé qui rapporte 1 200 € par mois, le revenu annuel de l’intéressé sera de 14 400 €. Cela signifie que seule la somme de 7 200 € sera imposée. Toutefois, pour profiter des avantages de ce régime, vous ne pouvez pas avoir un revenu annuel supérieur à 32 100 €.

Comment fonctionne le régime réel en LMNP ?

Si vous avez des revenus annuels qui excèdent 32 100 €, vous passerez automatiquement sous le régime d’imposition réel. Dans ce cas, vous pouvez profiter de déductions d’impôts sur l’ensemble des charges, les frais de gestion, les intérêts d’emprunts ainsi que les amortissements réalisés par rapport à votre investissement.

Si vos charges excèdent le seuil des 50 % des revenus que vous tirez de l’exploitation de vos biens sous statut de LMNP, vous pouvez également opter pour le régime réel. Il faudra simplement déposer une demande auprès du fisc. Même si vos revenus sont alors inférieurs à 32 100 €, vous avez des chances de bénéficier des avantages de ce régime.

homme calcul impôt calculatrice

Les limites fiscales du statut de LMNP

Si vous bénéficiez du statut de LMNP pour vos biens meublés, vous ne pouvez pas en même temps profiter de la défiscalisation du dispositif de déficit foncier. Celui-ci est imputable aux revenus globaux. Seul votre amortissement peut être reporté sur les années suivantes si vous êtes imposé sous le régime réel et que vous n’avez pas entièrement consommé ce dernier. Si vous effectuez par exemple une rénovation sur un logement ancien, afin de le proposer comme logement meublé, vous ne pourrez pas profiter des avantages qui devraient découler de cette situation.

Récupérez la TVA sous le statut de LMNP

En conservant vos biens sous le statut de LMNP, vous pouvez récupérer la totalité de la TVA (soit 20 %) de votre investissement initial en une fois si vous respectez certaines conditions. De fait, il faudra que le logement que vous avez proposé à la location dispose au moins de 4 services parmi certains jugés nécessaires pour que le locataire puisse y vivre normalement. Si cette condition est respectée, il vous faudra attendre un délai de 6 mois après la première mise en location de votre bien. Passé ce délai, vous pourrez récupérer la totalité de votre TVA, ce qui représente toujours une somme intéressante.

Proposer un bien sous le statut de LMNP est très intéressant tant que l’on connaît les règles et les conditions qui s’appliquent à ce genre de location. N’hésitez donc pas à contacter des professionnels de l’immobilier pour vous orienter au moment d’investir dans un bien meublé, qu’il s’agisse d’une location saisonnière ou étudiante. Vous pourrez ainsi bénéficier de tous les avantages fiscaux mis à votre disposition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici