Vente et achat : découvrez le carnet d’ordre

0

Les traders affinent leurs stratégies en fonction du type de transactions qu’ils effectuent sur les marchés boursiers. Pour ceux qui font du « daytrading » ou du « scalping » par exemple, la connaissance du carnet d’ordre représente un avantage considérable. Considéré par certains comme un instrument financier et par d’autres comme une stratégie incontournable, cet outil se révèle très utile pour éviter les mauvaises transactions et pour tirer profit des positions opportunes. Cependant, pour profiter des avantages du carnet d’ordre, il faut d’abord apprendre à le lire.

Ce guide vous propose justement d’en apprendre plus sur l’outil, sur son fonctionnement et sur ce qu’il peut vous apporter.

Le carnet d’ordre en bourse : l’offre et la demande

Si vous prenez le temps de vous intéresser au fonctionnement des marchés boursiers à leur origine, vous pourrez mieux comprendre l’importance d’utiliser un carnet d’ordre en bourse aujourd’hui. L’outil pouvant se révéler difficile à prendre en main au début, il peut être intéressant de vous informer au mieux sur le sujet dans un premier temps. Vous pourrez ensuite, pour approfondir vos connaissances et passer sur un plan plus pratique, faire appel à un coach ou suivre une formation pour bénéficier de l’expérience d’experts dans le domaine. En suivant ces recommandations, vous pourrez commencer votre daytrading avec le carnet d’ordre, tout en veillant à ne pas commettre les erreurs les plus fréquentes.

Qu’est-ce qu’un carnet d’ordre en bourse ?

Un carnet d’ordre peut être vu comme une liste qui a pour but d’enregistrer et d’informer sur l’intérêt du marché par rapport à un actif ou un instrument financier en particulier. Cet intérêt se présente sous la forme d’un point sur l’offre et la demande pour un titre en temps réel. C’est d’ailleurs cette caractéristique qui vaut à l’outil le surnom de « carnet en continu ». Vous pouvez ainsi y retrouver les ordres d’achats et de ventes qui ont été lancés par différents acteurs à un moment précis.

Le carnet d’ordre ne prétend toutefois pas concentrer les informations sur tous les ordres qui sont passés sur les marchés boursiers pour un actif. Certains acteurs financiers préfèrent par exemple passer par ce qu’on appelle des « dark pools » pour effectuer des opérations qui portent sur de grandes quantités. Cette démarche leur permet d’assurer la confidentialité de leurs transactions.

Alternativement, on retrouve des ordres qui proviennent du trading « off-book ». Cette pratique se traduit par une entente entre un acheteur et un vendeur sur un cours pour effectuer directement un échange. En procédant de cette manière, ces acteurs peuvent gagner du temps, mais également profiter d’un processus de déclaration et de conditions de négociations plus intéressantes.

homme devant document et ordinateur courbe trading

De quoi se compose un carnet d’ordre ?

Les carnets d’ordres sont toujours composés de deux grandes sections qui sont elles-mêmes séparées en 3 colonnes. Une section présente toutes les informations relatives aux ordres d’achat et une deuxième fait la même chose pour les ordres de vente. On retrouve dans chacune des parties le nombre d’ordres, la quantité, mais également le prix proposé par chaque acteur pour une demande ou une offre pour un certain actif. Quel que soit l’actif ou le produit dérivé coté en bourse auquel vous vous intéressez, il vous est possible de trouver un carnet d’ordre pour vous faire une idée de l’offre et de la demande.

Sur la première ligne du carnet, vous trouverez les meilleures transactions qui peuvent être réalisées pour un achat ou une vente. La rubrique de la demande affichera en effet à cet endroit le prix le plus élevé auquel un acteur est prêt à acheter un actif. Vous pourrez également trouver dans la section des offres le prix le plus bas auquel un participant est prêt à céder ses titres. Sur les lignes qui suivent, vous trouverez ensuite entre les 4 et les 9 meilleurs ordres classés par prix. Pour acheter un titre, vous devrez donc surtout surveiller les colonnes des ventes (et inversement si vous voulez vendre des actifs).

De manière générale, les brokers n’affichent que les 7 premières lignes pour un actif. C’est ce qu’on appelle communément la profondeur d’un carnet. Comme mentionné plus haut, ces 7 lignes ne représentent pas forcément les meilleures transactions qui peuvent être réalisées pour cet actif. De fait, les brokers s’assurent de présenter plus de lignes aux institutions financières. Ces dernières ont la possibilité de passer par des dark pools et certains particuliers peuvent régler leurs opérations hors des livres de compte.

Il faut également prendre en compte le fait qu’à l’ouverture des marchés, il y a généralement moins de lignes d’ordres qu’en milieu de journée. Cette tendance s’explique par le fait que les investisseurs ne lancent pas beaucoup d’ordres à ce moment de la journée et que de nombreux autres attendent de voir comment le cours du titre va évoluer avant de prendre une position.

L’élément central du carnet d’ordre : la fourchette

Sur le carnet d’ordre, la première ligne contient les informations les plus importantes : celles dont vous aurez besoin pour affiner votre stratégie de la journée. Sur cette ligne figurent les meilleurs prix : celui auquel un acheteur est prêt à acquérir des titres et celui auquel un vendeur est prêt à céder les siens. Cet intervalle de prix est appelé la « fourchette ». Tous les autres ordres qui suivent dans la section des achats sont inférieurs à la valeur de la première ligne et tous ceux qui sont la section des ventes sont supérieurs à celle enregistrée sur cette même ligne.

Toujours sur la première ligne, la différence observée entre les deux prix (achat et vente) est appelée le « spread ». Si l’on considère par exemple sur la première ligne que le prix d’achat proposé par un investisseur est de 25.505 et que, toujours sur cette même ligne, le prix de vente proposé est de 25.450, alors le spread sera de 0.055. Généralement, on recommande d’être prudent lorsque le spread est trop élevé. Toutefois, selon l’actif ou l’instrument financier que vous surveillez, la notion de spread élevé peut être relative. Il conviendra donc de vous faire accompagner dans un premier temps pour vous assurer d’identifier rapidement les écarts qui peuvent se révéler problématiques.

Il est important de noter qu’il n’est pas toujours possible d’acheter ou de vendre vos titres aux prix qui sont indiqués dans la fourchette. Ainsi, pour qu’une transaction aboutisse selon vos attentes, il faut que la quantité que vous souhaitez acquérir ou vendre soit inférieure au volume d’actifs proposé par les participants pour éviter que votre ordre ne soit morcelé.

homme souriant devant ordinateur et téléphone à la main

Les avantages à utiliser un carnet d’ordre

Si la fourchette est l’élément central d’un carnet d’ordre, vous ne devez pas vous limiter à une simple analyse de cette dernière pour prendre une position qui vous assurera des gains. En effet, vous pouvez exploiter le carnet pour obtenir de plus amples informations et profiter de l’expérience d’un coach pour reconnaître plus facilement les schémas d’investissement qui peuvent vous rapporter de l’argent. Certains experts de la bourse se sont également spécialisés dans le daytrading à l’aide du carnet d’ordre. On les appelle communément les « tape readers ». Il est possible de bénéficier d’un partage d’expérience de la part de ces spécialistes en vous inscrivant à une formation par exemple.

Pour connaître la liquidité du titre

Quand on prend le temps d’étudier un carnet d’ordre, on peut observer le nombre d’ordres et les quantités d’actifs qui sont échangés en temps réel. Cela permet de se faire une idée sur la facilité avec laquelle il est possible d’échanger un titre. Quand les volumes échangés sont élevés, on dit généralement que le titre est liquide et qu’il est facile de réaliser des transactions en fonction du cours. Inversement, quand les quantités ne sont pas élevées, il faut être plus vigilant, car une fois que vous détiendrez une partie de ces actifs, il pourrait être difficile de les revendre.

Pour atteindre l’équilibre entre offre et demande

En observant l’évolution des ordres d’un titre à travers un carnet d’ordre, il est également possible de définir l’équilibre existant entre les parties participantes à son cours. En suivant les tendances, il est ainsi possible de définir quel côté pourrait être le plus puissant à court terme et prédire l’évolution des prix afin de prendre une position qui pourrait s’avérer rentable.

Si de nombreux ordres d’achat sont par exemple lancés, cela va créer une situation de déséquilibre (une fièvre acheteuse) où il n’y aura pas assez de quantités à vendre pour remplir les quantités demandées par les acheteurs. Dans ce cas, les prix risquent de grimper, ce qui peut être favorable pour les vendeurs sur le long terme. Inversement, si ce sont les vendeurs qui commencent à proposer de grosses quantités, il y a de fortes chances que le cours du titre baisse, ce qui le rendra plus attractif à l’achat. Cependant, il convient d’être vigilant au moment d’acheter un titre qui s’affiche à un prix plus bas que d’habitude, dans la mesure où la chute du cours pourrait s’accentuer, ce qui représenterait des pertes.

graphique trading marchés boursiers

Pour s’informer sur les acteurs qui interviennent

En observant un carnet d’ordres, vous pouvez également deviner si les acteurs qui sont derrière les ordres sont des particuliers ou des institutions financières, comme des fonds de pensions ou d’investissement. En effet, le nombre d’ordres et la quantité d’actifs demandés permettent d’obtenir quelques informations sur ces acteurs.

Si vous calculez par exemple la valeur totale des ordres passés pour un actif dans la section qui vous intéresse, vous pourrez obtenir des valeurs moyennes pour le nombre d’ordres et les quantités qui sont demandées/offertes. Une valeur moyenne basse est généralement le signe que ce sont des particuliers qui s’intéressent à ce titre et à contrario, une valeur forte indique que ce sont majoritairement les institutions financières qui participent aux transactions.

Si les ordres sur les premières lignes présentent de grandes quantités, vous pouvez également déterminer que des institutions financières sont derrière ces commandes. Dans ce genre de situation, il est fort probable que ces entités aient pris le soin de bien travailler leurs stratégies avant de procéder à ces opérations. Auquel cas, il y a des chances que la tendance qu’ils essaient d’instaurer se poursuive. Il faudra toutefois vous assurer de bien identifier l’acteur et de comprendre les dessous de la transaction pour identifier au mieux la tendance.

Pour éviter le fractionnement des ordres

Comme présenté plus haut, vous devez surveiller les quantités offertes ou demandées dans un carnet d’ordre avant d’effectuer une opération sur un actif. Autrement, votre ordre sera fractionné pour obtenir les quantités requises. Dans les faits, si vous passez un ordre où la quantité excède le volume proposé, votre opération va se charger d’acquérir, dans un premier temps, les actifs aux prix mentionnés sur la première ligne. Elle passera ensuite à l’acquisition de ceux qui sont présents sur la deuxième ligne, cette fois-ci aux prix affichés sur cette ligne, et ainsi de suite jusqu’à ce que votre ordre soit complété. Si cette situation devait survenir, il y a de fortes chances que vous vous retrouviez à dépenser plus que ce que vous aviez prévu pour régler votre transaction.

Il est donc important de toujours garder un œil sur les quantités proposées dans le carnet d’ordre avant de prendre une position.

femme sur tablette courbes marchés bousiers trading

Pour identifier les niveaux de support et de résistance

En analysant un carnet d’ordre, il est possible d’identifier des niveaux de prix qui concentrent des commandes avec un fort volume. Ce sont généralement des niveaux clés où les investisseurs prennent position après avoir identifié la tendance du marché. Si vous remarquez par exemple à un certain prix que de nombreux ordres et de gros volumes sont demandés, il y a des chances que le titre du cours reparte à la hausse, une fois ce prix atteint. Il s’agira alors du niveau support pour ce titre.

Dans la section des ventes, un niveau de prix qui concentre un fort volume d’actifs proposés représentera au contraire un seuil à partir duquel le titre pourrait chuter. On parle dans ce cas de niveau de résistance. Ces niveaux clés se situent rarement sur les premières lignes et il faudra faire preuve d’observation et de patience pour les identifier afin de prendre position en toute sureté. Quelle que soit la position que vous voudrez prendre toutefois, assurez-vous toujours de ne pas investir plus que ce que vous pourriez vous permettre de perdre. La bourse est un marché très volatil où il faut être prudent.

Le carnet d’ordre peut vous permettre de profiter de nombreux avantages si vous prenez le temps de bien comprendre les informations qui y sont dispensées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici