Epargne et retraite en 2021 : ces Français qui souhaitent partir plus tôt

0

Une chose est sûre, la crise sanitaire aura définitivement balayé nos certitudes. Si la plupart des jeunes français préfèrent dépenser leur argent parce qu’ils ne savent pas de quoi demain sera fait, d’autres préfèrent économiser pour une retraite anticipée.

Le souhait d’une retraite anticipée

Selon une récente étude datant d’août 2021, les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir partir plus tôt à la retraite. Pour les salariés de plus de 55 ans, l’âge idéal se situerait autour de 62 ans tandis que les salariés, entre 18 et 34 ans, préfèreraient partir à l’âge de 55 ans. Le souhait de cette retraite anticipée peut s’expliquer par trois principales raisons :

  • Un avenir incertain : s’il n’était déjà pas facile de trouver un emploi pour tous les jeunes travailleurs en 2019, la crise sanitaire aura définitivement impacté l’économie du pays. Les incertitudes, liées notamment à la recherche d’emploi, poussent la jeunesse Française à se poser des questions existentielles. En effet, comment envisager l’avenir sans travail ? Pour tous ceux qui en possèdent un, une autre question taraude les esprits face à la montée du coût de la vie : à quoi bon travailler plus longtemps si c’est pour payer de plus en plus de charges ?
  • La peur de nouvelles réformes : la retraite est un sujet récurrent dans tous les programmes présidentiels. A chaque mandat sa réforme des retraites. Les Français souhaitent donc partir au plus vite, avant de potentiellement subir une nouvelle réforme peu avantageuse.
  • Une vie professionnelle difficile : la société est aujourd’hui très compétitives et concurrentielle. Dans ce monde instantané où l’Homme doit aller à l’allure d’une machine, les nerfs sont mis à rude épreuve. Une partie de la population cherche donc à fuir le plus vite possible la pression et le stress engendrés par le travail. Ajoutons à cela que, contrairement aux générations précédentes, les jeunes sont à la recherche d’une vie plus équilibrée, alliant travail et vie privée.

Les Français, de plus en plus inquiets par rapport à leur avenir, ne comptent plus sur leur retraite pour subvenir à leurs besoins quand sonneront les vieux jours. La population préfère donc davantage économiser et opter pour un système de capitalisation.

Les différentes solutions d’épargne pour préparer votre retraite

Assurance vie ou PER

Contrairement à ce que l’on pense, l’argent épargné à travers un système d’assurance vie est disponible à tout moment. Le retrait, ou le rachat, peut être effectué au bout de quelques mois comme au bout de quelques années. Si vous souhaitez cependant bénéficier d’avantages fiscaux, il est conseillé d’attendre 8 ans avant de récupérer son capital. La souscription à une assurance vie possède cependant une porte de sortie. En effet, si vous devez faire face à un imprévu et que vous souhaitez retirer de l’argent sans effectuer de rachat, vous pouvez demander à votre assureur une avance. Vos avantages fiscaux seront alors conservés. Bien entendu, l’assurance vie a avant tout vocation à la transmission de votre capital.

Il n’est pas toujours facile de comprendre tous les tenants et aboutissants des différents types d’épargne. Cependant, pas de panique, des organismes spécialisés vous expliquent tout et trouvent la solution idéale pour votre retraite grâce à leurs multiples partenariats. Si vous souhaitez vous renseigner sur le système d’assurance vie, vous avez la possibilité de vous rapprocher de certaines entreprises spécialisées ou de découvrir SwissLife. Cet organisme vous proposera des produits d’assurance vie, de prévoyance et de retraite. Vous pourrez bénéficier d’un suivi personnalisé et de conseils prodigués en fonction de vos souhaits, de votre situation personnelle et professionnelle.

Concernant le PER, il observe quelques similitudes avec l’assurance vie. Sachez cependant que ces deux types de contrats ont des fonctionnements bien différents. En effet, si l’assurance vie permet le retrait de la totalité ou d’une partie du capital à tout moment, le PER, lui, ne sera disponible que lors de votre retraite. Seules quelques situations peuvent vous permettre de débloquer votre PER : un accident, l’achat de votre résidence principale, la fin d’une allocation chômage, les situations de surendettement personnel ou professionnel, le décès ou l’invalidité de votre conjoint. Le PER permet cependant des versements libres, vous n’êtes soumis à aucun dépôt minimum ou maximum.

Le succès des investissements immobiliers

Les investissements immobiliers ont le vent en poupe ! Pour une grande partie des Français, il s’agit encore du plan d’épargne le plus fiable et le plus rentable. Pour se constituer un patrimoine pour leurs vieux jours, certains choisissent d’opter pour l’investissement locatif. Il permet de préparer sa retraite et de bénéficier de certains avantages fiscaux. En effet, grâce à la loi Pinel, une réduction d’impôts s’applique sur un pourcentage établi en fonction de la durée de location du bien. Pour un appartement mis par exemple à la location pendant 6 ans, on peut bénéficier de 12 % du montant de l’investissement.

Certains Français hésitent cependant à sauter le pas par peur des risques que la location représente. En effet, si le locataire ne paye pas son loyer ou le paye en retard, on peut se retrouver en grande difficulté financière. Ajoutons à cela l’incertitude qui règne autour du marché immobilier qui est en constante évolution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici