Les cyberattaques causent de lourdes pertes financières aux entreprises

0

L’année 2020 dresse un triste bilan : les cyberattaques sur les entreprises sont à la hausse. Une des conséquences de cette évolution serait le télétravail. Suite à l’épidémie du Covid-19, une large partie des salariés travaillent sur leurs ordinateurs de chez eux, ce qui rend les entreprises plus vulnérables. Un phénomène qui entraîne de graves troubles, notamment financiers.

Des cibles plus faciles

En se basant sur les résultats de la dernière étude des services de sécurité informatique, les cyberattaques ont évolué durant l’année 2020 et la pandémie du Covid-19 pour s’adapter aux nouvelles normes sociétales et profiter des failles. Désormais, les hackers ne visent pas seulement les réseaux et les serveurs des entreprises, mais aussi les collaborateurs travaillant de chez eux. D’autant plus qu’ils représentent une nette majorité, 65 % des entreprises ayant eu recours à ce nouveau mode de travail.

Ces derniers, peu sensibilités à ces risques, ne sécurisent pas de manière efficiente leurs ordinateurs personnels et sont difficilement capables de reconnaître une cyberattaque lorsqu’elle survient. Ce sont des cibles faciles pour les hackers. Les chiffres sont éloquents : seuls 70 % ont installé un logiciel pour protéger la messagerie (mais la moitié d’entre eux continue à recevoir des spams), 1/3 ont déjà dû faire face à une cyberattaque, 1/4 ne savent pas s’ils ont pu en être victimes et 40 % estiment ne pas être assez compétents pour identifier s’ils ont pu être la cible d’une attaque ou non. Pourtant, plus de 60 % des attaques sont des hameçonnages (soit du « phishing » ou du « spearphishing ») sur les boites mails des employés.

Lutter contre ce risque

Il est important que les entreprises se protègent de ces braqueurs du net, notamment en se renseignant sur la meilleure protection possible : elles doivent, par conséquent, voir avec un prestataire informatique. En effet, une cyberattaque peut provoquer de graves dégâts : une perte de données, une paralysie de l’activité, une e-réputation qui descend en flèche, des pertes de clients… Mais aussi des dommages financiers particulièrement lourds. Le coût moyen d’une cyberattaque est établi aux environs de 97 000 euros. Une somme très élevée due aux demandes de rançons (si l’entreprise est victime d’un ramsomware), aux coûts de réparation, aux frais de protection, etc.

En plus de s’équiper du système de protection adéquat, il est fortement conseillé aux entreprises de former leurs salariés aux risques que représentent les cyberattaques et les virus informatiques. L’idéal est d’offrir des séances de formation chaque mois, particulièrement auprès des collaborateurs qui sont en situation de télétravail et, par conséquent, des proies faciles pour les hackers.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici