Propriétaires : et si vous optiez pour la location meublée ?

0

L’immobilier est l’un des secteurs d’investissement les plus rentables : la location permet en effet de générer des revenus plus ou moins intéressants. Si le capital de départ à investir dans l’achat d’un bien à but locatif est déjà élevé, il faut en plus compter les charges et l’entretien des lieux avant d’en estimer la rentabilité, ce qui peut être compliqué à estimer dans le cas d’une ville où les loyers sont plafonnés. Mais la location meublée offre d’autres avantages aux propriétaires, en particulier au niveau fiscal.

Sommaire

Location meublée : quelles contraintes juridiques pour le propriétaire ?

La location meublée a été définie par la loi Alur de mars 2014 qui apporte une modification à l’article 25-4 de la loi du 6 juillet 1989. Un logement est dit meublé lorsqu’il est décent et offre au locataire le mobilier dont il a besoin pour sa vie quotidienne, listé dans un décret entré en vigueur le 1er septembre 2015 qui fournit une liste d’équipements obligatoires.

Afin de profiter pleinement des avantages de la location meublée, vous devez respecter ces points :

  • Le bail est signé pour une durée de 1 an minimum (reconductible de façon tacite) si le logement fait office de résidence principale au locataire non étudiant
  • La durée du bail est de neuf mois pour les étudiants
  • Le délai de préavis est fixé à un mois dans le cas d’un congé du locataire ou trois mois avant l’échéance du bail
  • Le dépôt de garantie est de deux mois au plus remboursable sous un mois après le départ du locataire.

Un homme de dos tenant une valise

Pour finir, si vos biens immobiliers sont détenus en SCI familiale (Société Civile Immobilière familiale), un changement de statut juridique sera nécessaire pour exercer la location meublée. Pour en savoir plus sur les SCI et la location meublée, des ressources sont disponibles en ligne : il faut savoir qu’une SCI est un statut juridique à objet immobilier. Or, la vocation de la location meublée est commerciale, ce qui la rend imposable dans la catégorie des Bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Pour profiter des avantages de ce mode de location, vous devrez donc transformer votre SCI de famille en une EURL ou SARL de famille.

Quels sont les différents types de location meublée ?

En tant que propriétaire, un logement peut être loué meublé pour une longue ou une courte durée. Vous êtes libre de fixer la durée du bail pourvu que votre logement ne fasse pas office de résidence principale.

La location meublée longue durée

La location meublée longue durée est la mise à disposition d’un logement équipé selon la liste fournie pour une période d’une année (renouvelable ou non). Ce type de location meublée présente de nombreux avantages : dans un contrat de location meublée longue durée, votre seule obligation est le respect de la loi de 1986 et de la loi Alur de 2014, qui protègent particulièrement le locataire. De plus, vous avez une plus grande liberté d’action sur la rédaction des termes de votre contrat que dans le cas d’un logement vide.

Les loyers des logements meublés loués sur une longue durée sont en moyenne de 10 à 15 % plus chers que ceux des logements nus, ce qui est significatif à long terme. De plus, le caractère « longue durée » de la location réduit certains frais qui peuvent rapidement grimper en cas de changement fréquent de locataire : état des lieux, remise des clés…

Actuellement, la demande en logement meublé est très importante et ne cesse de croître. Cette tendance s’observe surtout dans les villes universitaires et les grandes villes touristiques. Les étudiants, les jeunes diplômés, et les étrangers font partie des personnes qui dynamisent le plus ce marché immobilier. Vous pouvez donc en profiter si votre logement se trouve dans une zone favorable.

La location meublée courte durée (meublé de tourisme)

Le meublé de tourisme est un logement mis en location pour une période qui n’excède pas trois mois (90 jours consécutifs). Le locataire n’y élit donc pas domicile. Ce type de logement est très prisé pendant la saison touristique, car la rentabilité d’un meublé de tourisme peut facilement dépasser les 10 %, ce qui n’est pas évident pour une location classique. De plus, en fonction de votre emplacement et de l’état de votre bien, il n’est pas rare que vos revenus mensuels excèdent ceux d’une location longue durée sur la même période.

Contrairement aux autres types de locations, le meublé de tourisme vous protège systématiquement contre les risques d’impayés. En effet, le locataire paie intégralement la durée de son séjour avant d’arriver. Si vous le désirez, vous pouvez faire classer votre meublé de tourisme afin de bénéficier d’avantages supplémentaires liés à ce statut : en général, un meublé de tourisme classé se loue beaucoup plus facilement qu’un meublé de tourisme simple, car la plupart des locataires privilégient la qualité (le classement s’obtient après une évaluation stricte).

Grâce à ce classement officiel, votre logement peut être publié dans les offres de l’office de tourisme de votre localité. Vous pourrez aussi adhérer à l’Agence National pour les Chèques-Vacances (ANCV), afin de proposer ce mode de paiement à vos locataires. Mais surtout, le classement de votre meublé de tourisme vous procure également un avantage fiscal : vous bénéficierez notamment d’un abattement de 71 % sur vos revenus locatifs imposables.

La location meublée : de nombreux avantages fiscaux

Un salon moderne contemporain

Grâce à la location meublée (longue durée ou courte durée sans classement), vous bénéficiez d’une fiscalité favorable. Concrètement, lorsque vos recettes annuelles ne dépassent pas 23 000 euros, vous pouvez bénéficier des avantages du statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (si vous n’êtes pas immatriculé au Registre du Commerce comme loueur professionnel). Grâce à ce statut, vous pouvez choisir entre le régime micro-BIC et le régime réel simplifié : dans le premier cas, vous bénéficiez d’un abattement de 50 % sur vos recettes locatives.

Le régime réel quant à lui vous permet de déduire de vos recettes locatives les charges, les dépenses effectuées sur le logement et les amortissements.

En définitive, passer de la location classique à la location meublée est très avantageux pour vous. En plus de bénéficier d’une fiscalité allégée, vos revenus locatifs seront plus conséquents. N’oubliez pas qu’un changement de statut est requis si vous êtes en SCI !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici