Recrudescence du Covid-19 : la Bourse de Paris en recul

0

Les temps sont durs pour la Bourse de Paris. Alors que les cas de Covid-19 sont de nouveau en augmentation, elle affiche une chute de plus de 3%. Les investisseurs sont inquiets et la reprise économique mondiale pourrait bien perdre son élan.

Une chute de 3,23%

Alors que la semaine dernière avait plutôt bien commencé, la bourse de Paris a fini vendredi à -1,22% et ouvrait ce lundi en poursuivant sa baisse (-0,57%). Dans la mi-journée, à Paris comme en Europe, les places boursières ont perdu plus de 3%. L’indice CAC 40 chute, lui, de près de 2,7%.

De potentielles nouvelles mesures de confinement, de quarantaine ou encore de couvre-feu, rendraient les investisseurs inquiets. La prolongation de la crise sanitaire annonce une reprise économique plus longue que prévue.

Plusieurs grandes villes européennes, dont la France, l’Espagne ou encore la Belgique, affichent une situation préoccupante et mettent déjà en place de nouvelles restrictions pour enrayer la propagation du virus. Le vaccin n’étant toujours pas d’actualité, les investisseurs présagent encore de nombreux mois compliqués. Une incertitude pour le marché qui vient s’ajouter à celles déjà liées au Brexit et à la politique de relance économique américaine, actuellement en négociation au congrès entre Républicains et Démocrates.

Investir en limitant les risques

Face à la pandémie et l’incertitude économique, quelques décisions simples permettent d’éviter les pertes. Dans cette période incertaine, il convient d’avoir, à minima, les bons outils pour investir en bourse, comme prendre soin de choisir le meilleur broker français. Intermédiaire entre les investisseurs et les marchés financiers, il facilite considérablement l’investissement boursier. À noter que les services en ligne sont moins coûteux que ceux des courtiers et banques traditionnels.

Investir seulement une partie de son patrimoine et diversifier son portefeuille d’actions permet de réduire considérablement la marge de risque. Cibler plusieurs secteurs d’activités, répartis mondialement (Japon, Royaume-Uni ou encore États-Unis), garantit une meilleure efficacité. L’investisseur peut aussi choisir de se tourner vers les grandes, comme les petites et moyennes entreprises.

Laissez ensuite le temps faire son œuvre : la bourse étant volatile, il est plus aisé de prévoir le court d’une action sur du long-terme que sur du court-terme. Dernière règle à appliquer : se faire confiance et s’orienter vers les secteurs d’activités et les zones géographiques qu’on maîtrise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici