Devenir conseiller en patrimoine en devenant auto-entrepreneur

0

Le patrimoine d’une personne regroupe l’ensemble de ses biens : immobiliers, financiers, mobiliers, etc. En tant que conseiller en patrimoine, votre rôle est d’accompagner une large clientèle de particuliers afin de leur proposer les meilleures solutions pour leur patrimoine. Devenir conseiller en gestion de patrimoine vous permet ainsi d’aider vos clients à faire fructifier leurs biens sans prendre de risques inutiles. Faisons le point sur le métier de conseiller en patrimoine ou CGP : quel statut choisir ? Comment réussir dans votre carrière ?

Devenir conseiller en patrimoine : quel statut choisir ?

Afin d’exercer votre activité, vous devez choisir un statut juridique. Si vous souhaitez devenir conseiller en patrimoine indépendant, la législation française vous autorise à exercer votre activité en votre nom propre. Vous devez toutefois connaître les conditions pour devenir auto-entrepreneur afin de choisir ce statut juridique.

Vous pouvez également opter pour un statut en société unipersonnelle, soit EURL ou SASU. Si vous vous regroupez avec d’autres conseillers en patrimoine indépendants, vous devrez fonder une société pluripersonnelle : SARL ou SAS. Selon le potentiel de développement de votre cabinet de conseil en gestion de patrimoine, vous pouvez opter pour une société ou une activité en nom propre. Cependant, nous vous recommandons d’éviter de choisir :

  • La micro-entreprise puisque cette forme est souvent jugée peu crédible. Or, la crédibilité reste un critère de choix pour la profession de conseiller en gestion de patrimoine. Aussi, la micro-entreprise impose le respect de plafonds spécifiques.
  • L’EIRL, car les modalités de calcul des cotisations sociales se veulent parfois désavantageuses pour vous en tant que conseiller en gestion de patrimoine.

Un client chez son conseiller en patrimoine

Conseiller en gestion de patrimoine : où exercer ?

En tant que conseiller patrimonial, vous pouvez évoluer dans différents domaines. Il existe ainsi quatre grandes catégories de secteurs dans lesquelles vous pouvez exercer votre métier. Ainsi, vous pouvez devenir :

  • Un salarié en gestion de patrimoine dans une compagnie d’assurance ou une banque,
  • Un courtier en assurances si vous maîtrisez parfaitement l’assurance-vie, vous pouvez également élargir votre activité à la gestion patrimoniale,
  • Un professionnel du droit ou des chiffres : notaires, experts-comptables… Vous pouvez exercer cette activité en complément de votre activité principale notamment concernant le conseil en fiscalité, les régimes patrimoniaux, les successions, etc.
  • Un indépendant spécialisé en gestion patrimoniale. Ainsi, soit vous intégrez un cabinet de conseil, soit vous créez votre propre cabinet. Dans ce cas, vous allez alors exercer en tant que profession libérale.

Quelle est la mission du conseiller en patrimoine ?

En tant que CGP, votre mission principale consiste à conseiller votre client. Ce métier mêle ainsi les domaines de la finance, du commerce et du conseil.

Doté d’une expertise financière et juridique, vous devez analyser le patrimoine de vos clients pour lui proposer les meilleures stratégies d’investissement. Vous devez ainsi être capable de conseiller vos clients afin de mettre en œuvre les stratégies adaptées à son patrimoine et à ses besoins. En d’autres termes, vous êtes un spécialiste de l’investissement sur-mesure. Qu’il s’agisse de valeurs immobilières (achat et vente de bien immobilier), de valeurs mobilières (titres, actions), ou de placements financiers (retraite, assurance-vie), vous devez connaître ce qu’il y a de mieux pour vos clients.

Votre mission consiste également à informer vos clients, être capable de vous adapter aux changements, et surtout être force de proposition. Votre objectif principal reste de minimiser, voire éliminer les risques et maximiser les gains de vos clients.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici