L’investissement en actions est de plus en plus courant. Bien que certains néophytes pourraient penser qu’il s’agit de faire du trading, ce n’est pas forcément le cas. En effet, investir en actions a parfois d’autres buts. Une fois les objectifs définis, on peut se demander s’il est préférable de miser sur des actions européennes ou américaines.

Pourquoi investir en actions ?

Pour commencer, rappelons ce qu’est une action. Acheter une action revient à acquérir une part des bénéfices futurs d’une entreprise.

L’investissement en actions peut couvrir divers besoins et objectifs. Tout d’abord, il peut s’agir uniquement de placer son argent sur un support autre qu’un compte épargne, afin d’éviter les pertes liées à l’inflation.

Puis, certains investisseurs souhaitent préserver et augmenter leur pouvoir d’achat pour diverses raisons : achat d’une maison ou d’un autre bien, préparation de la retraite, etc. Il est donc important de trouver des actifs avec un rendement élevé. Cependant, il faut assumer les risques liés à l’investissement.

Il existe un autre cas de figure : les traders. Ces derniers analysent les données et achètent puis vendent des actions en fonction de leur volatilité. Cette activité demande du temps, c’est pourquoi la plupart sont des professionnels.

Faut-il opter pour des actions US ?

Etant donné que l’achat d’actions permet de percevoir une partie des bénéfices d’une entreprise, plus ils sont élevés, plus vous gagnez de l’argent. Donc, il est évident qu’il soit important d’analyser l’évolution des entreprises pour estimer si à l’avenir, leurs bénéfices seront rentables pour vous.

Les actions américaines sont plus chères, mais il faut avant tout savoir pourquoi et comment l’économie des entreprises dépasse celle des autres pays. Le système américain est un système capitaliste, en constante évolution. Les entreprises misent sur trois facteurs : une main d’oeuvre qualifiée, un marché intérieur et un financement.

Il faut ajouter que les entreprises sont très proches des universités et des futurs travailleurs, des chercheurs, etc. Aux Etats-Unis, on constate que beaucoup d’innovations sont conçues puis développées au niveau mondial.

Le cas de Netflix

Avec la crise sanitaire actuelle, les entreprises subissent une perte de chiffre d’affaires conséquente. Toutefois, certaines ressortes gagnantes. Par exemple, Netflix, le géant de la vidéo à la demande, bat son record. Mi-juillet, on enregistre une capitalisation boursière de 241 milliards de dollars.

Malgré une légère rechute au moment de la sortie de Disney +, Netflix a su rebondir durant le pic de la pandémie de Covid-19. De plus, les analystes de Wall Street sont optimistes quant à l’envolée de l’action.

Avec plus de 450 millions d’abonnés dans le monde et des habitudes de consommation qui ont changé durant le confinement et qui tendent à rester stable, le cours devrait encore monter, d’où la forte capitalisation boursière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici