Le Bitcoin est considéré comme un investissement pertinent, voire une valeur refuge par de nombreux traders de cryptomonnaies ou investisseurs. En effet, en respectant les règles de prudence et de pondération, tout en prenant des décisions sans l’influence des émotions, trader des BTC peut être une excellente option sur le plan financier. Voici 4 raisons qui pourraient faire en sorte que la valeur du BTC soit multipliée par 10 d’ici 2025.

Un marché prometteur

Le concept de la bulle s’applique au Bitcoin. C’est donc le moment de s’inscrire sur une plateforme de cryptomonnaie en France. En effet, si on pense aux débuts d’Internet, on se souvient que de nombreux entrepreneurs ont souhaité se lancer sans avoir un réel service à offrir, les investisseurs ont suivi, les bons projets se sont mêlés aux mauvais et on se retrouve alors avec une bulle : le prix de la valeur intrinsèque d’un produit ou d’une société est totalement dé-corrélé de sa valeur.

Lorsque la raison a repris le dessus, les entreprises « bidon » ont disparu et après une chute boursière qui a touché les entreprises sérieuses au passage, les vrais projets prospèrent enfin. On peut appliquer ce principe de bulle au BTC : après une montée des prix en 2017 (1BTC = 20 000 euros) et des projets sans valeur, le Bitcoin a perdu 80 % de sa valeur en un an et les projets sans consistance ont été effacés. Le Bitcoin a donc aujourd’hui le potentiel d’exploser a tout moment.

Un taux d’adoption en hausse

En 2013, on enregistre un taux d’adoption très bas. Dans le monde, seulement 1 789 marchands acceptaient le BTC comme moyen de paiement. Aujourd’hui, ce sont 18 294 sites qui veulent se faire payer en BTC, soit une augmentation de + 1000 %.

Une offre qui se limite avec le temps

Plus la demande est haute et l’offre est basse, plus un actif ou un produit voit sa valeur augmenter. Actuellement, il n’existeraient que 21 millions de BTC, bien que 4 millions sembleraient avoir été « perdus » (décès, portefeuille endommagé ou égaré, etc). Le Bitcoin est donc un actif déflationniste avec une valeur qui augmente à mesure que son offre se raréfie, notamment lors des halving.

Les institutionnels s’intéressent au Bitcoin

A ce jour, beaucoup de services financiers ont envahi le secteur des cryptomonnaies. Par exemple, on peut citer BPN Paribas qui a financé des entreprises en développant des applications commerciales avec la technologie du BTC. En outre, on peut évoquer le milliardaire George Soros qui, à l’origine, n’était pas fan des cryptos, mais qui se ravise et s’y intéresse fortement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici