Les taux ont augmenté de 0,40 points en moyenne. Au vu du contexte actuel, le rachat de prêt immobilier peut-être une bonne solution afin de faire des économies. En effet, depuis le début de la pandémie de Covid-19, les Français s’interrogent sur leurs ressources financières et leurs dépenses.

Un contexte financier bancal

Depuis quelques mois déjà, les foyers français s’inquiètent quant à leurs ressources financières. Face au taux de chômage partiel qui augmente, les emprunteurs se demandent s’ils vont bien pouvoir continuer à payer leurs mensualités liées à leur emprunt immobilier. La crise sanitaire et économique retourne certaines situations et il est nécessaire de trouver rapidement des solutions afin de pouvoir continuer à payer les factures et les frais courants (courses alimentaires, vêtements, essence, etc).

Pour éviter une situation de surendettement, certains se tournent vers le rachat de crédit. Dans le cas du rachat d’un emprunt immobilier, on compte divers avantages :

  • bénéficier de la baisse des taux d’intérêt
  • ajuster le montant des mensualités
  • améliorer les conditions de remboursement

Par conséquent, si vous avez contracté un crédit lorsque les taux étaient plus élevés que ceux pratiqués actuellement, il est peut-être temps d’effectuer un rachat de crédit qui consiste à signer un nouveau contrat chez une banque concurrente pour rembourser celui qui est en cours. Il existe tout de même deux conditions :

  • le taux doit être à – 0,7 pts par rapport au taux précédent
  • vous devez vous situer dans le premier tiers du remboursement

Comment précéder à un rachat de crédit ?

Le rachat de crédit s’effectue en 7 grandes étapes :

  • Rechercher un courtier : pour obtenir une meilleure marge de négociation, le courtier est le mieux placé. C’est l’intermédiaire entre vous et la banque et il connait tous les tarifs en cours chez la concurrence.
  • Monter le dossier : le dossier doit être parfaitement complété. S’il manque un document, la banque ne pourra pas traiter votre demande.
  • Recevoir l’offre de rachat : en cas de réponse affirmative, la banque va vous proposer une offre de rachat avec les conditions relatives.
  • Réfléchir : l’Etat a mis en place un temps de réflexion obligatoire (10 jours minimum). Cela vous permet de faire le point et de vous assurer de prendre la bonne décision.
  • Renvoyer l’offre signée et datée : si vous acceptez l’offre, vous devrez la renvoyer avec la mention « bon pour accord », la date et votre signature. N’oubliez pas de parapher toutes les pages.
  • Prendre rendez-vous avec le banquier : vous devrez ouvrir un compte dans la banque qui gère votre dossier de rachat de crédit.
  • Recevoir l’offre de la banque : si l’accord est conclu, vous vous engagez à payer les mensualités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici