La propagation de la Covid-19 et la crise sanitaire qui a suivi ont profondément déstabilisé de nombreux secteurs de l’économie française et mondiale. En quelques semaines seulement, la majorité des placements boursiers ont perdu plusieurs années de croissances. C’est un événement historique qui plonge les investisseurs dans un dilemme quant au choix des meilleurs investissements rentables à réaliser en cette période sensible. Dans cet article, nous parlerons des conséquences de la crise sanitaire sur les investissements en bourse. On abordera aussi la raison pour laquelle l’immobilier se présente comme un secteur clé pour faire face à la crise.

Sommaire

Le coronavirus et les impacts sur les placements boursiers

Si vous avez investi sur les marchés financiers, vous avez sûrement enregistré une forte baisse en raison du coronavirus. Cette crise sanitaire a fortement influencé tous les marchés et toutes les classes d’actifs financiers. Les impacts sont énormes, avec par exemple le CAC 40 qui a perdu plus de 2000 points en seulement quelques jours. Au même moment, plusieurs sociétés cotées en bourse ont perdu 30 à 50 % de leur valeur. L’or ainsi que le pétrole n’ont pas résisté, tout comme le reste.

La crise liée au coronavirus a paralysé l’économie de nombreux États, et l’impact sur les placements boursiers a été fort et rapide. Dans ce contexte, il est essentiel pour les épargnants de pouvoir sécuriser leur patrimoine. Pour ceux qui sont à la recherche d’un placement financier plus stable et qui reste rentable, l’investissement immobilier est sans aucun doute la solution idéale.

Une illustration du Covid-19

Pourquoi investir dans l’immobilier ?

L’investissement immobilier est reconnu pour être une valeur refuge fiable, surtout en période d’instabilité économique. Malgré la forte baisse des marchés financiers due à la pandémie du coronavirus, l’immeuble de rapport par exemple continue d’assurer une sécurité financière pérenne aux investisseurs. Toutefois, si vous souhaitez investir dans un immeuble de rapport, il est important de vous faire accompagner par des professionnels du domaine pour être certain de faire les meilleurs choix.

Immeuble locatif, l’immeuble de rapport est un bâtiment regroupant plusieurs appartements construits comme un placement par le propriétaire ou l’investisseur. En choisissant d’acquérir un immeuble de rapport, vous pouvez décider de prendre :

  • Un immeuble dont les appartements sont déjà loués ;
  • Un immeuble avec des appartements vides ;
  • Un immeuble avec des appartements loués et d’autres vides.

Avec les appartements vides, vous pourrez réaliser des travaux pour optimiser au maximum la surface disponible selon la demande locale. Précisons que ces travaux doivent être appuyés par un architecte, si vous n’avez pas connaissance du métier. Par ailleurs, si les appartements sont déjà tous loués ou en partie occupés, cela peut aussi jouer en votre faveur pour obtenir le financement des banques. En effet, cela offre une certaine assurance puisque des baux ont déjà été établis. Le banquier pourra évaluer directement la valeur de location de l’immeuble.

L’immobilier est une excellente solution pour faire face à la crise, car, quelle que soit la situation, vous savez que vous réussirez à louer votre bien. Pour cela, vous devez bien sûr investir dans un endroit attractif et dynamique où il existe une forte demande locative. Des villes comme Paris, Marseille, Bordeaux, et Toulouse sont de bonnes destinations. Le secteur immobilier y est toujours prometteur. De cette façon, votre patrimoine bénéficie d’une certaine protection contre les pertes de valeurs brusques et vous pourrez toujours engranger des revenus réguliers et stables grâce à la location même s’ils sont moins importants que les marchés boursiers.

Un futur investissement immobilier

Autres stratégies d’investissement dans l’immobilier

Il existe plusieurs stratégies pour faire un investissement rentable dans l’immobilier malgré la crise. En voici quelques-unes.

La diversification du patrimoine grâce à l’investissement en SCPI

Les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) permettent à un investisseur de diversifier son patrimoine (sectoriellement et géographiquement) avec des rendements très attractifs. Vos risques sont réduits, parce qu’ils sont lissés sur plusieurs locataires et sur la durée (avec des baux de 8 ans). Avec vos parts, vous aurez seulement à encaisser vos revenus, puisque la gestion locative est totalement à la charge de la société de gestion.

Dans le contexte de la crise du coronavirus par exemple, plusieurs demandes de report de loyers ont été faites par les locataires en place. Mais les sociétés de gestion assurent ne valider que celles qui sont parfaitement justifiées financièrement, et estiment que la rentabilité sur l’année n’en sera que peu impactée.

En ce qui concerne l’investissement dans une SCPI, vous avez le choix entre la pleine propriété et la nue-propriété. Dans la première option, vous percevrez en même temps vos loyers et serez soumis à la fiscalité, avec les impôts qui vont avec. La nue-propriété permet de contourner cela. Vous acceptez de ne pas percevoir des revenus pendant un moment (souvent entre 5 et 15 ans) contre une forte réduction sur le prix de souscription. À la fin du démembrement (le nombre d’années convenu), vous récupérerez la pleine propriété des parts et vous réaliserez une plus-value qui ne sera pas fiscalisée.

Investir dans le neuf en nue-propriété ou loi Pinel

Une autre stratégie très prisée est celle de l’investissement en immobilier neuf direct, mais en nue-propriété. Cela vous permet d’acheter un bien neuf, avec une réduction de l’ordre de 30 à 40 % du prix normal. À la fin du démembrement, vous pouvez décider de mettre votre bien en location, de le revendre ou même d’y habiter.

Quant à la loi Pinel, elle vous permet d’investir dans le neuf avec plus de prudence dans des zones où la demande en logements locatifs est supérieure à l’offre disponible. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une réduction qui peut aller jusqu’à 18% de votre impôt sur le revenu.

Investir dans l’ancien

Il est toujours possible d’investir dans l’immobilier ancien. Cependant, vous devez vous positionner sur une propriété foncière qui a une bonne qualité patrimoniale. Privilégiez les grandes villes de province, ou la capitale, en vous assurant que l’emplacement du bien est proche des transports, des commerces et autres commodités. Pour que vous puissiez rester rentable, vos locataires doivent aussi être des personnes plus ou moins stables (les couples et les familles par exemple).

On retient donc que la crise sanitaire a entraîné la baisse brutale des prix des actifs boursiers, occasionnant ainsi des pertes chez les investisseurs. Pour vous protéger de tels risques, le secteur immobilier se présente comme une meilleure alternative d’investissement, bien que les promesses de gains soient un peu inférieures à celles des actifs boursiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici