Lorsqu’on désire faire un crédit ou un prêt, on peut entendre parler d’assurance emprunteur. Aucune loi ne l’impose, elle n’est donc pas obligatoire lorsqu’il s’agit d’un crédit à la consommation, d’un crédit renouvelable ou d’un prêt. Toutefois, dans un contexte d’achat immobilier, certains organismes de crédit peuvent exiger une assurance emprunteur. Pourquoi souscrire à une telle assurance ? A quoi sert-elle ?

A quoi sert une assurance emprunteur ?

Généralement, l’assurance emprunteur est indispensable à l’obtention d’un emprunt dans le cadre d’un achat de bien immobilier. Le principe est simple : l’assureur s’engage à rembourser le capital restant dû en cas de décès, d’invalidité ou de changement de situation financière. En fonction des contrats, une assurance offre les garanties suivantes :

  • PTIA (garantie décès et perte totale ou irréversible d’autonomie)
  • garantie perte d’emploi
  • garantie invalidité, incapacité temporaire ou définitive de travail

Selon le spécialiste Empruntis, il est préférable de souscrire à une assurance emprunteur, même lors des crédits à la consommation, en fonction du montant à rembourser, pour éviter les éventuels endettements. En effet, si votre situation actuelle permet de faire un gros crédit mais qu’un imprévu ne vous permet plus de rembourser vos mensualités, vous pourriez rencontrer des difficultés financières.

Par exemple, vous avez acheté une maison et suite à un accident, vous devez vous rétablir durant deux ans et ne pouvez pas travailler pendant quatre ans. Vos revenus vont chuter et vous risquerez de ne plus pouvoir faire face à vos obligations. L’assurance emprunteur intervient alors. Si vous avez souscrit à une pris en charge à 100 %, elle remboursera vos mensualités le temps que votre situation se modifie à nouveau.

Comment choisir son assureur ?

En fonction de votre projet (achat de maison, de voiture, crédit à la consommation, etc) vous devrez choisir un assureur qui correspond à vos besoins. Pour cela, la meilleure solution consiste à prendre du temps pour comparer les diverses offres. Vous pouvez également vous renseigner sur l’exonération des cotisations qui vous permettra de ne plus verser vos cotisations d’assurance durant une période de prise en charge.

Soyez aussi vigilant quant aux définitions et dénominations qui peuvent être différentes d’un contrat à l’autre. Par exemple, on peut parler de délai de carence, de délai d’attente ou bien de délai de franchise, pour désigner le même délai. Par ailleurs, il existe des limites de garanties au vu de l’âge ou de l’état de santé de certains emprunteurs. Par conséquent, certaines garanties cessent avant la fin du contrat de prêt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici