Vous êtes auto-entrepreneur et vous êtes touché par la crise liée au Coronavirus ? Et vous vous demandez quelles sont les aides qui peuvent vous être accordées ? Le cofondateur de « MonAutoEntreprise » vous présente tous les dispositifs mis en place par le gouvernement.

Une aide de 1500 euros pour les indépendants

Le gouvernement a mis en place une aide de 1500 euros à destination des TPE, des micro-entrepreneurs, des indépendants, et des professions libérales affectés par la crise actuelle. Cependant, pour bénéficier de cette aide, il faut présenter un chiffre d’affaire inférieur à 1 million d’euros et un bénéfice annuel imposable de moins de 60 000 euros.

De plus, pour en profiter, il faut en savoir plus. En effet, il est nécessaire que votre entreprise ou micro-entreprise ai subi une fermeture administrative ou que vous ayez perdu au minimum 50 % de votre chiffre d’affaire au mois de mars 2020 par rapport au mois de mars 2019. Pour les entreprises qui ont été créées après mars 2019, le calcul sera basé sur le chiffre d’affaires mensuel moyen depuis la date de création.

Si l’aide vous est accordée, vous pourrez recevoir 1500 euros ainsi que 2000 euros supplémentaires sous 3 conditions :

  • avoir un salarié ;
  • ne pas pouvoir régler vos dettes à 30 jours ;
  • avoir reçu un refus de prêt de trésorerie par votre banque.

Pour les entreprises lancées après mars 2019

« Pour ceux ayant créé l’entreprise après mars 2019 et avant le 1er février 2020, il faut calculer le chiffre d’affaires mensuel moyen réalisé entre la création de l’entreprise et le 29 février 2020. C’est ce CA mensuel moyen qui servira de comparatif pour vérifier s’il y a bien eu 50% de pertes. De même, si vous étiez en arrêt maladie, maternité ou accident de travail en mars 2019, il faut calculer le CA mensuel moyen entre la date de reprise de l’activité et le 29 février 2020, puis comparer au CA de mars 2020 pour estimer la perte liée au Covid-19 », explique le cofondateur de « MonAutoEntreprise« .

Des dispositifs supplémentaires

« Si vous n’êtes pas éligible au fonds de solidarité, il existe d’autres aides. Vous pouvez demander un report des cotisations sociales ; solliciter un report des échéances de prêts professionnels à votre banque (jusqu’à 6 mois) sans pénalités ou frais ou demander un Prêt Garanti par l’Etat pouvant aller jusqu’à 25% du CA 2019 ; demander un report de vos factures d’eau gaz électricité et de vos loyers professionnels (seulement les factures et loyers liés à un local commercial) ; demander un report de cotisation financière des entreprises et d’impôts (dans les cas les plus difficiles vous pouvez même demander un dégrèvement) ; faire une demande d’arrêt de travail simplifié pour garde d’enfant », conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici