Comment choisir son conseiller en investissement financier ?

0

Un conseiller en investissement financier doit être choisi avec le plus grand soin, car il connaîtra vos informations les plus personnelles. Cet expert peut vous aider à déterminer et à atteindre vos objectifs financiers et à vous préparer à la retraite. Toutefois, tous les conseillers financiers ne sont pas égaux. Il vaut la peine de consacrer du temps et des efforts pour trouver un conseiller financier en qui vous pouvez avoir confiance et avec qui vous voudrez travailler pendant des années. Voici un guide sur les éléments à prendre en compte lors du choix d’un conseiller financier.

S’assurer que le CIF est vraiment disposé à protéger les intérêts de ses clients

Spécialisé dans les placements financiers, le conseiller en investissement financier a pour mission de vous conseiller sur la meilleure manière de placer votre argent. Il doit, de ce fait, agir pour protéger vos intérêts et non les siens. Le CIF doit être en mesure de vous fournir plusieurs services de conseil, entre autres :

  • le type d’investissement à faire : obligations, actions, parts de FCP, fonds de sicav, instruments financiers à terme et autre ;
  • la réalisation de services d’investissement tels que la gestion de portefeuille et l’exécution d’ordres.

Le CIF doit savoir évaluer les risques dans le choix du placement. Afin de vous assurer que ce professionnel travaille vraiment pour protéger votre intérêt, vous devez bien le choisir. Il est recommandé de passer par un cabinet de conseil en gestion de patrimoine pour choisir le CIF qui saura vous aider à fructifier votre argent de la manière la plus sûre possible.

Comment choisir son conseiller en investissement financier ?

S’assurer que le CIF répond à ses obligations

Votre conseiller en investissement immobilier doit être transparent et vous expliquer comment il va effectuer sa prestation de conseil. Voici les obligations auxquelles il est tenu.

  • Vous remettre toutes ses informations : numéro d’immatriculation ORIAS, statut de CIF, etc.
  • Être attentif à vos attentes et à vos objectifs d’investissement. Il doit tenir compte de votre situation financière, votre expérience en termes d’investissement, vos connaissances, votre capacité à subir les pertes… Sans ces informations, le CIF ne doit pas vous fournir des conseils en investissement financier.
  • Rédiger une lettre de mission mentionnant la prestation de conseil, les modalités d’exécution et les honoraires.
  • Remettre une déclaration d’adéquation expliquant comment les propositions présentées sont en adéquation avec vos objectifs et votre profil, une fois la prestation de conseil effectuée.

Les bonnes pratiques lors du choix d’un CIF

Vérifier si le conseiller est enregistré sur le registre ORIAS. Son numéro d’immatriculation, ses coordonnées, son statut, son numéro SIREN, l’association dont il est membre, mais également les autres informations relatives à son identité doivent y figurer. Méfiez-vous des conseillers qui promettent un rendement important. En effet, cela implique que vous pourrez potentiellement perdre beaucoup d’argent. Enfin, votre conseiller en investissement immobilier ne doit pas vous imposer de suivre ses conseils. Vous êtes libre de les suivre ou non.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici