Quelles sont les prévisions du marché de l’immobilier neuf pour 2020 ?

Immobilier neuf

La pierre est une valeur refuge, chacun sait cela, car l’achat immobilier offre l’avantage de pouvoir emprunter pour investir, ce qui n’est pas le cas d’un investissement sur les marchés financiers. Cette possibilité permet d’envisager un investissement sans avoir à fournir d’apport initial. Mais investir dans l’immobilier neuf en 2020, est-ce encore réellement intéressant ? Oui, selon Jean Marc Torrollion, Président de la FNAIM, qui affirmait en septembre dernier : « Les clignotants sont au vert dans tous les segments : résidence principale, secondaire et investissement. Le marché immobilier est solide ; même les manifestations des “gilets jaunes” n’ont pas eu d’impact ».

Pas d’effet conjoncturel

Effectivement c’est l’une des caractéristiques de l’investissement immobilier : la conjoncture n’a que très peu d’impact sur le marché. L’investissement dans la pierre est un placement financier au taux de rendement intéressant à long terme. Il permet de se constituer un patrimoine sain.

Confirmation du Commissariat Général au Développement Durable et de l’Observatoire LPI qui précisent qu’au 2ème trimestre 2019 les prix des appartements neufs ont augmenté de 2,4 à 5% malgré une conjoncture morose. Et même si le nombre de maisons et d’appartements autorisés à être construits a baissé de -5,9 % l’année dernière, les investisseurs représentent encore plus de 47 % des réservations de logements neufs (source : Fédération de Promoteurs Immobiliers 1e semestre 2019).

Bannière 728x90

Malgré les évolutions de 2019

La réduction du dispositif de remise d’impôt Pinel à trois zones géographiques seulement en 2019 (principalement Paris et les villes de plus de 250 000 habitants) et le passage délicat à l’imposition à la source auraient pourtant semble-t-il freiné un tout petit peu les investissements dans l’immobilier neuf, les investisseurs devant recentrer leurs projets sur les secteurs concernés et attendant d’être certains de l’efficacité du nouveau système de défiscalisation (en effet, ce sont désormais des acomptes appelés « déficits fonciers » qui sont versés au contribuable. A lire aussi : faire sa déclaration en loi Pinel.

Mais la fin annoncée du dispositif de la loi Pinel en 2021 et des taux d’intérêt historiquement bas devraient les relancer pour l’année à venir car, il ne faudra plus tarder pour pouvoir bénéficier de la défiscalisation Pinel qui permet de déduire une partie (de 12 à 21% ) du prix d’achat d’un logement neuf sur 6, 9 ou 12 ans. Et au vu de la hausse des prix annoncée encore pour 2020 dans les grandes villes de France (+9% à Toulouse et Nantes, +6% à Paris, Lyon ou Rennes…), la rentabilité est assurée.

Un marché toujours sûr

En conclusion, l’immobilier neuf et l’investissement locatif restent en 2020 des valeurs sures que la stabilité des taux directeurs de la banque centrale et la loi de finances annoncée ne sont pas prêts à remettre en question. Cependant il ne faudra pas tarder pour profiter de la Loi Pinel et de ses avantages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*