L’évolution des hypothèques aux États-Unis et comment investir dans l’immobilier

Investir dans l'immobilier

Un investissement immobilier aux États-Unis peut représenter un investissement extrêmement rentable pour un ménage français s’il est fait correctement. Après son effondrement lors de l’année 2008, le marché immobilier et celui des emprunts immobiliers sont désormais en pleine croissance. Cependant, pour investir aux États-Unis, il y a certaines choses qu’il faut savoir avant, notamment au sujet des meilleurs investissements, des hypothèques et des emprunts.

Comment trouver un bon investissement immobilier aux États-Unis ?

Les Français qui veulent investir aux États-Unis ont plusieurs solutions afin de trouver un bien qui les intéresse. Ils peuvent s’adresser à des agences spécialisées qui se trouvent en France et les aideront à mener leur projet à bien. Ils peuvent également s’adresser à des agences aux États-Unis spécialisées dans l’accueil d’un public français. Enfin, ils peuvent aussi simplement s’adresser à des agences directement basées aux États-Unis.

Dans tous les cas, pour savoir si un investissement est intéressant, il faut consulter le taux de chômage de la ville, le pourcentage de locataires et le revenu moyen de la ville et de l’État. Ainsi, vous saurez si vous trouverez facilement des locataires et à quel prix. Enfin, il est fortement conseillé de prendre la peine de visiter le bien et ses alentours. Pour cela, il faudra impérativement faire une demande d’esta usa avant de partir si vous n’avez pas la double nationalité.

Bannière 728x90

Comment trouver le financement nécessaire pour acheter ?

Si vous avez les moyens de payer votre investissement immobilier cash, il est possible de devenir propriétaire aux États-Unis en moins de trois semaines. Si vous avez besoin d’emprunter, vous pouvez alors vous adresser à une banque aux États-Unis. Elles sont devenues plus frileuses depuis 2008 et elles vous demanderont généralement un apport de 35 % minimums et accepteront pour cela les hypothèques sur d’autres éléments de votre patrimoine.

Pour certains investisseurs français, il est alors plus simple d’emprunter directement en France pour financer un achat immobilier aux États-Unis. Cependant, une fois de plus, la banque française exigera des garanties plus importantes. Il vous faudra donc souvent accepter de placer une hypothèque sur un de vos biens en France pour rassurer la banque en cas de non-paiement.

Quels sont les frais de transaction et les taxes aux États-Unis ?

Évidemment, investir aux États-Unis a un coût et ce n’est pas seulement celui du bien que vous achetez. Cependant, ils sont beaucoup plus bas qu’en France. Les frais d’agence immobilière et l’équivalent des frais de notaire sont à la charge du vendeur et non pas de l’acheteur. Il n’est pas rare d’avoir à dépenser moins de 1 000 $, même pour des achats à plusieurs millions.

Au niveau des taxes et des impositions, cela peut énormément varier d’un État à l’autre. Dans tous les cas, il existe une convention de non double imposition entre la France et les USA. Il faudra payer également la property tax, l’équivalent de la taxe foncière. Une fois de plus, elle varie d’un comté à l’autre et vous devez vous renseigner avant d’acheter. Enfin, l’impôt sur la plus-value est généralement autour de 15 % des gains perçus lors de la revente du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*