Comment calculer le coût de son assurance emprunteur ?

Maison miniature

Lorsque vous décidez d’acheter un logement, il est fort probable que vous vous tourniez vers une banque pour obtenir un crédit. Actuellement, les taux d’intérêt sont très bas et de nombreux particuliers en profitent pour investir. Cependant, il faut bien comprendre que les taux qu’annoncent les banques dans leur publicité ne comprennent pas l’assurance emprunteur. Elle est pourtant obligatoire et elle représentera une part importante du coût de votre emprunt.

Fiez-vous au TAEG

Lorsque vous vous rendez à la banque pour la première pour demander une simulation de prêt, ils vous imprimeront un papier sur lequel figureront de nombreuses informations, dont le taux d’intérêt. Cependant, vous ne devez pas vous fier à ce taux d’intérêt et vous devez vous concentrer sur un autre chiffre, celui du taux annuel effectif global (TAEG).

Le TAEG, c’est le taux des intérêts que vous paierez réellement à toutes les parties prenantes dans votre emprunt. Ainsi, il comprend les taux d’intérêt de la banque, mais également le taux en assurance de prêt immobilier. Effectivement, lors d’un emprunt, vous avez l’obligation de souscrire à une assurance emprunteur qui vous couvrira en cas de difficulté de paiement.

Connaître le TAEA

Le taux annuel effectif d’assurance (TAEA), c’est littéralement le taux des intérêts que vous reverserez à l’assurance chaque mois pendant toute la durée du crédit. Il est systématiquement écrit noir sur blanc sur la simulation de prêt, puis sur le contrat que vous signez. Cependant, un pourcentage reste très obscur et il est difficile de comprendre précisément combien cela vous coûtera en euros.

Grossièrement, on estime généralement que l’assurance emprunteur représente 30 % des frais engendrés par le crédit. Évidemment, il ne représente pas 30 % de l’emprunt, mais 30 % des frais de l’emprunt. Par exemple, sur un prêt de 60 000 €, votre banque vous indiquera le montant que vous lui rembourserez. Imaginons que ce montant soit de 70 000 €, votre assurance emprunteur vous aura donc coûté 3 000 €.

Changer d’assurance emprunteur

Avant l’année 2018, les particuliers avaient le droit de choisir leur propre assurance emprunteur, à condition qu’elles remplissent les mêmes exigences que celle proposée par la banque. Peu d’emprunteurs avaient recours à cette démarche, souvent trop heureux d’obtenir un crédit pour risquer de froisser leur banquier.

Cependant, depuis 2018, il est possible de changer d’assurance emprunteur après la signature du crédit et à chaque date anniversaire de cette signature. N’hésitez donc pas à calculer précisément le coût de votre assurance pour voir si vous ne pouvez pas économiser un peu d’argent. Sur des prêts très importants, même une différence de 0,1 % peut représenter des milliers d’euros d’économies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*