Pourquoi il ne faut surtout pas confondre assurance-vie et assurance-décès ?

Funérailles

L’assurance-vie et l’assurance-décès sont toutes les deux classées dans la catégorie des contrats d’assurance-vie et cela crée souvent une grande confusion dans l’esprit des consommateurs. Pourtant, les deux contrats sont très différents et les confondre vous fait probablement passer à côté de l’occasion de souscrire à une très bonne assurance-décès.

Qu’est-ce qu’une assurance-décès ?

Une assurance-décès, ce n’est pas un contrat d’assurance-vie et ce n’est pas un produit d’épargne que vous devez considérer comme un bon moyen de mettre de l’argent de côté pour votre retraite ou pour votre famille. L’assurance-décès est presque systématiquement une assurance à fonds perdus qui ne débloquera aucune somme d’argent avant votre mort.

Si vous souscrivez à une assurance-décès, c’est seulement dans l’objectif de prendre soin de vos proches et de votre famille après votre décès. Cependant, une assurance-décès n’est pas non plus une assurance obsèques qui, elle, ne pourra servir qu’à financer vos obsèques et le respect de vos dernières volontés.

Comment fonctionne une assurance-décès ?

Comme nous le disions juste avant, souscrire à une assurance-décès, c’est souscrire à un contrat d’assurance à fonds perdus qui vous permet d’être sûr que vos proches ne manqueront de rien après votre départ. En revanche, il existe de nombreux types de contrats différents et vous avez tout intérêt à vous faire aider dans votre choix par des professionnels comme Cieleden.com.

En effet, selon le contrat que vous choisirez, le montant de vos mensualités variera, mais la somme perçue par votre famille et les conditions dans lesquelles elle la percevra, varieront également. Vous devez donc être prudent quand vous souscrivez à ce genre de contrat, pour être sûr d’obtenir ce que vous souhaitez pour votre famille. D’autant plus qu’il n’est pas toujours facile de rompre ce genre de contrat.

Quelle fiscalité ?

Il existe beaucoup de contrats d’assurance-décès différents et vous devez prendre la peine de tous les étudier avant d’en choisir un. En revanche, ils dépendent tous de la même fiscalité que les assurances-vie et leur capital sera toujours versé à votre famille hors succession. C’est-à-dire que l’argent que vos proches percevront ne sera pas taxé.

Sachez également que la plupart des contrats d’assurances-décès vous couvrent également en cas d’invalidité partielle ou complète. C’est-à-dire que si, suite à un accident, vous êtes incapable de subvenir aux besoins de votre famille, l’assurance débloquera des fonds pour vous permettre de vivre malgré votre incapacité à travailler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*