Le Crédit Agricole investit pour offrir une banque moderne à ses clients

La nouvelle présidence du CRCA

La Caisse Régionale du Crédit Agricole (CRCA) Anjou Maine a récemment investi dans les régions de la Loire, de la Charente-Maritime et partout en France, pour moderniser ses services en ligne, mais aussi offrir des agences efficaces et modernes à leurs clients qui préfèrent gérer leur compte depuis leur banque.

CRCA, une banque bien implantée dans la Loire

La CRCA Anjou Maine, ou Caisse Régionale du Crédit Agricole de l’Anjou et du Maine, est une banque qui a su, au fil des décennies s’implanter profondément et efficacement dans la région des Pays-de-la-Loire. Elle gère toutes les agences et tous les comptes bancaires de la région et des départements de la Sarthe, de la Mayenne et de Maine-et-Loire.

Dans ces départements et dans l’ensemble de la région, la CRCA compte deux mille salariés répartis sur 193 points de vente, dont 95 agences de proximité. Ces agences, bien que leur nombre soit en diminution, continue d’être, pour le Crédit Agricole, le moyen le plus efficace de s’inscrire efficacement dans le paysage de la région et la vie de ses habitants.

Par ailleurs, la présence importante du Crédit Agricole dans la région peut se constater au nombre élevé de clients : 786 mille clients dont 338 mille sociétaires (les sociétaires élisent ensuite des administrateurs qui orienteront les choix de la banque). De même, la CRCA dispose de quatre Centres d’Affaires Entreprises, un chiffre élevé.

Des agences modernes

Bien décidée à ne pas se reposer sur ses lauriers, la Caisse Régionale du Crédit Agricole a investi, depuis quelques années, un total de 68 millions d’euros pour rénover et moderniser ses sièges, ses agences, mais aussi sa relation avec ses clients. Ainsi, les différents sièges ont été modernisés, décloisonnés et rendus plus accueillants pour permettre aux salariés, aux visiteurs, mais aussi aux clients et aux sociétaires de s’y rencontrer facilement.

Cependant, les transformations les plus importantes ont été apportées aux agences et à la manière dont elles orientaient la relation client. Ainsi, face aux changements récents de l’offre bancaire (banque connectée, service en ligne prenant de plus en plus de place, fermetures des agences, etc.), les nouvelles agences doivent se modifier en profondeur.

Voilà pourquoi la CRCA a misé sur un nouveau concept d’agence avec une nouvelle architecture commerciale, plus ouverte et qui favorise le déplacement alors que le salarié est appelé à réaliser des tâches de plus en plus variées. Également, l’apparition d’aménagements confortables pour les clients qui, désormais moins souvent obligés de se déplacer, ne le font que lorsqu’une opération leur demande de passer du temps en agence.

Un nouveau concept de banque en ligne

Toutes ces transformations architecturales et fonctionnelles de la CRCA et de ses agences n’ont pas été arbitrairement décidées. Au contraire, elles sont le résultat d’une observation minutieuse des tendances de consommation et elles illustrent exactement la volonté du Crédit Agricole (comme de nombreuses autres banques), de s’adapter aux opportunités offertes par la technologie.

Ainsi, le Crédit Agricole a, comme nous le disions, revu le fonctionnement de ses agences pour leur permettre d’être davantage en adéquation (et surtout en complémentarité) avec le nouveau fonctionnement de leur service de banque en ligne. Effectivement, avec les espaces clients et les applications, les clients attendent davantage de mobilité de la part de leur banque et, surtout, une baisse des coûts de fonctionnement.

La CRCA n’a pas manqué cette occasion de moderniser ses services et a même choisi d’accompagner cette révolution numérique par des modifications concrètes de ses agences. Comme nous le disions un peu plus tôt, les agences sont désormais de moins en moins fréquentées et elles doivent répondre, plus efficacement que jamais, aux besoins spécifiques qui exigent qu’elles continuent d’exister.

La Caisse Régionale du Crédit Agricole, une banque rurale qui attire et fidélise

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ces rénovations et cette réorientation du fonctionnement de la Caisse Régionale et de ses agences n’auront pas été vaines. Depuis l’année 2015, la banque affiche des résultats stables qui se confirment chaque année. Son chiffre d’affaires de 469,5 millions d’euros en 2015 avait de quoi faire des envieux. En 2016 et en 2017, elle a à nouveau affiché d’excellents résultats.

Certains observateurs estiment que cette stabilité est due en partie à la place importante qu’occupe la CRCA dans le milieu rural local. Effectivement, l’agriculture et la paysannerie sont actuellement touchées par une grave crise et le Crédit Agricole est une banque particulièrement sollicitée par les agriculteurs. Ainsi, l’agriculture représentait 20% des crédits en cours au Crédit Agricole en 2016.

Enfin, la récente baisse des taux d’intérêt pour les prêts immobiliers durant les trois dernières années a particulièrement stimulé l’emprunt immobilier sur l’ensemble du territoire français. La CRCA n’a, évidemment, pas manqué de profiter de cette dynamique et nul doute qu’elle a ainsi pu financer ses modifications et donner naissance à un cercle vertueux qu’elle espère voir durer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*