La vente à réméré et le portage immobilier : des alternatives aux difficultés immobilières

Vente à réméré

Afin d’éviter la saisie immobilière ou de faire face à des difficultés financières, certains propriétaires optent pour le portage immobilier ou la vente à réméré. Peu de personnes sont au courant de ces alternatives, datant pourtant du Moyen-Âge. Quel est le principe de ces opérations et quelles en sont les alternatives ?

Portage immobilier : le principe

Lorsqu’un propriétaire rencontre des difficultés financières importantes, la saisie et la vente de son bien (hypothèque) semblent être les seules alternatives pour rembourser ses dettes. Le gros inconvénient est qu’il est alors impossible pour le propriétaire, une fois l’opération effectuée, de récupérer son logement. Son seul moyen est alors de racheter son bien ou de négocier avec le nouvel acquéreur.

C’est ici qu’intervient le portage immobilier ! Il consiste à transférer la propriété de son bien à un investisseur avec une option de reprise à un prix déterminé. Ainsi, l’investisseur rachète le bien du propriétaire en difficulté financière à un prix décoté de 10 à 40 %, lui permettant ainsi de rembourser l’intégralité de ses dettes.

Ce qui diffère d’une saisie immobilière est que le propriétaire peut conserver son logement en payant un loyer mensuel auprès de l’investisseur. Cependant, la vente à réméré et portage immobilier on un coût pour le vendeur. Appréciez l’aide d’agences comme Immosafe, connue pour être la première en vente à réméré en France.

La vente à réméré

Le réméré est une vente avec faculté de rachat, dans laquelle le vendeur dispose d’un délai pour racheter le bien cédé. Cette alternative s’adresse aux personnes surendettées, se trouvant dans l’impossibilité de procéder à une restructuration de crédits. Par exemple, dans le cas d’une résidence principale, le vendeur à réméré vend à un investisseur son bien qu’il peut continuer à occuper en tant que locataire. Une fois sa situation améliorée dans le temps qui lui est donné, pouvant aller de six mois à cinq ans, il peut alors rembourser l’investisseur et redevient ainsi propriétaire. Au cours de cette période, l’acquéreur n’a pas le droit de revendre le bien.

Portage immobilier et vente à réméré : quelles différences ?

Le point commun entre ces deux alternatives est la possibilité de récupérer son bien ou de l’occuper en tant que locataire sous certaines conditions. Il existe cependant une réelle différence entre ces deux alternatives.

Le portage immobilier est une variante de la vente à réméré sans ses inconvénients.  Contrairement à la vente à réméré qui consiste à vendre le bien avec un droit pour le vendeur d’annuler cette transaction par une faculté de rachat dans un délai maximum de 5 ans, le portage immobilier n’est pas une acquisition mais bien un transfert temporaire de propriété.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*