Pôle emploi peut-il financer un projet de dropshipping?

Les projets de dropshipping sont en pleine expansion ces dernières années. Ils permettent en effet à des jeunes entrepreneurs de se lancer, sans pour autant avoir un stock considérable à gérer. Pôle emploi est la première source de financements des entrepreneurs en France et propose des aides intéressantes pour lancer un site e-commerce de dropshipping.

Qu’est-ce que le dropshipping ?

On entend beaucoup parler du dropshipping en France et sur internet ces dernières années. En général, dans un e-commerce traditionnel, nous avons un vendeur qui dispose d’un e-commerce, qui achète divers produits de chez des fournisseurs, et qui les stocke dans ses locaux. Il les revend ensuite à ses clients via sa boutique en ligne.

Le dropshipping, quant à lui, se présente sous la forme d’un triangle. Le vendeur ne dispose alors pas de stock qu’il gère, mais c’est le fournisseur qui livre directement au client. Cela consiste donc à commander un produit sur le site d’un distributeur qui sera géré et délivré par le fournisseur. Ce fonctionnement permet aux jeunes entrepreneurs de commencer doucement leur activité sans avoir le stock à gérer. Cela permet également aux revendeurs et aux fournisseurs de se spécialiser chacun dans son corps de métier, qui est d’une part pour l’un, le marketing et la vente e-commerce par le biais de clients, et pour l’autre, l’entretien et la tenue de son stock. Voici ci-dessous un schéma pour vous aider à mieux comprendre la technique de vente du dropshipping.

Infographie

Comment utiliser les allocations pour l’emploi pour réussir en dropshipping ?

La première chose à connaître est qu’une durée de travail de six mois est demandée afin de pouvoir espérer toucher les allocations chômage. A savoir que beaucoup de jeunes entrepreneurs choisissent cette voie qui leur permet, par la suite, de pouvoir monter leur business. Il est cependant conseillé d’acquérir auparavant une certaine expérience professionnelle dans d’autres entreprises afin de constater les erreurs à ne pas commettre ainsi que les qualités requises selon les domaines d’activité.

Le principe de ces allocations au chômage, lorsqu’on lance son entreprise, est le fait de pouvoir être rémunéré chaque mois et de mettre ainsi de l’argent de côté pour pouvoir développer, par la suite, certains aspects de son site e-commerce. Si vous êtes en contrat CDD, il est fortement conseillé de finir sa période afin de pouvoir bénéficier des indemnités mensuelles. Cela pourra être une sécurité supplémentaire. En effet, réussir à se salarier et à gagner de l’argent en dropshipping peut parfois prendre plusieurs mois. A savoir également qu’en tant que chômeur, d’autres aides sont disponibles lorsqu’on souhaite lancer sa société, comme l’ACCRE qui permet de diminuer les charges, et donc d’augmenter les bénéfices.

Enfin, il est conseillé de suivre quelques formations si vous n’avez pas assez d’expérience dans le web. Réussir à gagner sa vie sur internet est un art qui ne s’apprend pas en quelques semaines. Il faut savoir gérer le côté marketing, la recherche de bons fournisseurs, concevoir un site internet, utiliser une charte graphique et affronter les échecs même en étant bien formé. Pôle emploi ne finance pas encore les projets de dropshipping mais apporte beaucoup d’aide aux jeunes entrepreneurs. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre conseiller qui vous éclairera sur votre situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*