Comment choisir sa complémentaire santé ?

Auscultation médicale

En France, plus de 95% de la population bénéficie d’une complémentaire santé. C’est en fait le pays de l’OCDE où ce taux est le meilleur. En effet, depuis la réforme du gouvernement imposant une mutuelle aux entreprises, nombreux sont ceux qui ont été forcés de souscrire à un tel type de contrat. Ce qui a amené une rude concurrence dans ce secteur et n’a pas facilité le choix des dirigeants d’entreprises. Voici donc comment les différencier.

Pourquoi le choix est-il si difficile ?

Depuis la réforme du gouvernement imposant aux entreprises de souscrire à un contrat de complémentaire santé pour leurs employés, le nombre d’organismes dans ce secteur s’est multiplié : on compte à l’heure actuelle un total de plus de 500 organismes d’assurances complémentaires ; mutuelles, assureurs et institutions de prévoyance complémentaire confondus.

Le problème qui se pose lors du choix de l’organisme est qu’ils sont difficilement différentiables, et ce du fait que les contrats offerts sont de plus en plus normés par la loi, qui en définit très strictement les grandes lignes. C’est par exemple le cas de tous les contrats bénéficiant d’une aide gouvernementale, comme la CMU-C ou l’ACS, dont les garanties obligatoires sont strictement imposées par les pouvoirs publics.

C’est également le cas pour les contrats de mutuelle d’entreprise obligatoire, qui ne profitent d’avantages fiscaux que s’ils répondent à certains critères bien précis. Au bout du compte, toutes les offres finissent par être très similaires.

Lire aussi : L’essor des mutuelles communales

Comment faire la différence

Les organismes de complémentaire santé, prévoyances complémentaires inclues, regorgent donc de nouvelles stratégies afin de se démarquer de la concurrence. Récemment, on assiste à une sorte de ruée vers le web de la part de ces sociétés, qui investissent ce qu’on appelle dorénavant le marché de la « e-santé ».

Grâce à une présence internet et des outils digitaux, ils sont alors à même de proposer des services annexes, spécifiques et innovants. Applications mobiles de programmes de prévention, plateformes en ligne de e-coaching, animations virtuelles par des professionnels de la santé… Tout est bon pour se différencier.

Ce qu’il faut savoir, c’est que les mutuelles n’ont pas accès à vos données médicales. Elles remboursent ce que l’Assurance Maladie leur demande de rembourser, en aveugle, sans vraiment savoir ce qu’elles remboursent. Il ne faut donc pas espérer que ces organismes viennent à vous et vous proposent directement les services dont vous avez besoin. C’est à vous de définir quels services vous seront les plus utiles et ainsi de faire votre sélection parmi les nombreux contrats proposés sur le marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*