Quelles subventions pour la création d’entreprise ?

Créer une entreprise grâce à des subventions

De nos jours, nombreux sont ceux qui désirent se lancer dans la création d’entreprise. Le problème le plus communément rencontré est le manque de moyens. Heureusement, le gouvernement incite énormément à la création d’entreprise et a mis en place de nombreuses aides pour aider les entrepreneurs. Voici un petit récapitulatif des aides les plus courantes proposées par l’Etat.

L’ACCRE

Subventions de l’Etat, des régions, des organismes spécifiques, aides non financières… Il existe aujourd’hui de nombreuses subventions pour la création d’entreprise. La plus communément demandée est l’ACCRE, un dispositif ayant pour but d’aider les demandeurs d’emploi et de faciliter la création de leurs entreprises. Accordée à tous les bénéficiaires du RSA ou de l’allocation d’assurance chômage, ou incrits sur les listes de Pôle Emploi depuis plus de 6 mois, cette aide prodigue aux créateurs ou repreneurs d’entreprise une exonération de la plupart des cotisations sociales, salariales et patronales. Valable pendant un an pour les entreprises, elle peut s’étaler jusqu’à trois ans pour les auto-entrepreneurs.

Le parcours NACRE

Mis en place pour aider les créateurs ou repreneurs d’une entreprise à monter leur projet, le parcours NACRE les accompagne pendant trois ans maximum afin de définir la structuration financière et le démarrage de leur activité. Egalement accordé aux bénéficiaires du RSA et aux demandeurs d’emploi, ce dispositif permet à ces derniers de rentrer à n’importe quelle phase du parcours, depuis le montage du projet à la mise en activité, en passant par la mise en place du plan de financement.

Les dispositifs BPI France

La Banque Publique d’Investissement (BPI France) est un organisme sous la Tutelle de l’État proposant des solutions de cautionnement et garanties pour convaincre votre banque de vous suivre dans vos projets. Elle agit souvent en complément d’un prêt bancaire, garantissant jusqu’à 60% de celui-ci. Vous y êtes éligible si votre entreprise – TPE ou PME – a été créée dans les trois dernières années.

Régimes fiscaux et crédits d’impôts

Il existe également de nombreux dispositifs fiscaux à destinations des jeunes entreprises innovantes ou universitaires. Entre autres, citons le Crédit d’Impôt Recherche (CIR) et le Crédit d’Impôt innovation (CII), qui permettent de déduire vos frais de Recherche et de développement ou d’innovation de votre base imposable.

D’autre part, on compte de nombreux dispositifs fiscaux et sociaux pour la création d’entreprise dans certaines zones, tels que la Prime d’Aménagement du Territoire (PAT) pour l’industrie et les services ou l’exonération d’impôt sur les bénéfices en zone d’Aide à Finalité Régionale (AFR), en Zones Franches Urbaines (ZFU), en zone de Bassin d’Emploi à Redynamiser (BER) ou encore en Zone de Revitalisation Rurale (ZRR). Cette liste est non exhaustive et il existe encore de nombreux dispositifs d’aide, moins connus et très peu demandés. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à visiter les pages du gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*