Le projet Mozaïk de Rouen en pleine controverse

Les habitants du quartier St Clément en concertation

Ce sont tous les riverains du quartier Saint-Clément dans la ville de Rouen qui se sentent floués. A l’origine de ce malaise ? Des changements de plan de construction du projet immobilier Mozaïk dont ils n’auraient pas été informés au préalable.

Le manque de concertation provoque un tolé

La tension ne descend pas chez les riverains de la rive gauche du quartier Saint-Clément. Le projet Mozaïk qui prévoit la construction de quatre bâtiments en est à l’origine. Une pollution visuelle que les habitants du quartier ne souhaitent pas subir. D’autant plus que les modifications ne s’arrêtent pas là. La construction de places de parkings se voient également changée d’emplacement et la sécurité des enfants mise en doute quant au nouvel emplacement de construction prévu.

Ce qui gêne finalement le plus les riverains, c’est le fait de ne pas avoir été concertés par le promoteur et la municipalité suite aux modifications opérées en fin d’année 2016 sans consultation des habitants. « Nous avons reçu une convocation au tribunal de grande instance de Rouen concernant l’état des lieux des maisons à démolir dans le cadre de ce projet. C’est là que nous avons vu que les plans avaient été modifiés, notamment les places de parking » … et d’ajouter « On dirait que ça été fait dans notre dos ».

Les riverains seront fixés de leur sort le 24 avril

Les riverains ont donc pris les devants et décidé de contacter Bouygues Immobilier, le promoteur, afin d’avoir des explications. Malheureusement, ces derniers n’ont eu aucune réponse à ce jour. Le conseiller de quartier regrette ce manque de communication. Toutefois, les riverains ne lâchant pas leurs efforts, auront tout de même réussi à faire organiser par la municipalité une réunion d’information le 24 avril à 18h30 au centre municipal Charlotte Delbo.

Le nouvel adjoint des quartiers précise que tout le monde va se mettre autour d’une table et « tout sera fait dans l’ordre ». « Des points seront soulevés » a-t-il ajouté. Pourtant, cela ne semble guère laisser d’espoir aux riverains pour qui « les dés sont déjà jetés ». Et d’ajouter « On parle de démocratie participative, mais on n’en a pas vu la couleur ! ». Il n’est d’ailleurs même pas certain que le promoteur immobilier Bouygues soit présent à cette réunion publique. Pour rester informé de l’actualité immobilier, actual.immo est une excellente source d’information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*