Comment faire ses premiers pas en bourse

Illustration de la bourse

L’investissement boursier est un domaine bien méconnu pour certains d’entre nous. Pourtant il peut être très lucratif à long terme, constituant ainsi un atout majeur pour celui ou celle qui souhaite faire fructifier son patrimoine. Il nécessite certes temps et prudence, mais se révèle bien plus accessible qu’on ne pourrait le penser.

Deux intermédiaires au choix

Pour investir en bourse, il faut tout d’abord choisir son intermédiaire : une banque ou un courtier en ligne.

Les banques offrent en général deux possibilités : l’ouverture d’un compte titre, présentant de nombreux avantages en matière de périmètre d’action et de disponibilité de fonds, ou d’un plan d’épargne en actions (PEA), plus restreint en pratique, mais fiscalement plus intéressant.

Les courtiers en ligne quant à eux ne disposent généralement pas d’agences physiques et proposent ainsi des tarifs plus intéressants que les banques, mais il sera donc impossible de rencontrer un conseiller financier en personne, ce qui est en général plus confortable.

Quels frais engendrés ?

Il existe deux types de fonctionnement quant au coût d’un ordre boursier : il peut être proportionnel au montant investi ou bien sous la forme de forfait représentant la rémunération du courtier.

La formule la plus courante est de voir un forfait minimum s’appliquer à l’achat d’un ordre, puis de payer des frais proportionnels au montant investi à partir d’un certain seuil. Par exemple, un forfait minimum de 5 euros s’appliquera à l’achat d’un ordre à hauteur de 1 500 euros, puis un taux proportionnel de 1% sera mis en place au-dessus de cette somme.

Un portefeuille d’actions pour plus de revenus

Les bénéfices d’une action en bourse sont très variables : celle-ci peut doubler de valeur en une année ou en perdre la totalité. C’est pourquoi il est préférable de diversifier ses placements en se créant ainsi un portefeuille de plusieurs actions dans un même secteur ou encore mieux, dans différents secteurs.

Il existe deux types de revenus : la plus-value et la dividende. La plus-value est la différence positive de valeur d’une action. Elle n’est touchée qu’au moment de la vente de l’action, sans quoi elle peut toujours perdre sa valeur et donc sa plus-value.

La dividende est le versement d’une part des bénéfices que la société a réalisés. Celle-ci peut en effet réinvestir ses bénéfices dans l’entreprise ou verser une dividende à ses actionnaires, ou les deux. Attention tout de même, car ce revenu est imposable.

Lire aussi : Comment choisir un bon courtier forex ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*